Course aux missiles hypersoniques : la Russie maintient son avance et vise 2022

La marine russe disposera de missiles hypersoniques Zircon opérationnels à partir de 2022. Le président Vladimir Poutine l’a annoncé lui-même. Les missiles hypersoniques sont depuis longtemps au centre d’une course aux armements entre la Russie, la Chine et les États-Unis.

Course aux armements

« C’est proche d’un moment Spoutnik », ont été les mots du général supérieur américain Mark Milley en réponse à la nouvelle que la Chine a effectué un test réussi avec une fusée hypersonique qui a accompli une orbite complète autour de la terre. Comme lors du lancement du premier Spoutnik en 1957, les Russes semblent avoir une fois de plus une longueur d’avance sur les États-Unis.

Les missiles hypersoniques se distinguent des autres armes à longue portée par leur vitesse et leur manœuvrabilité. Cela les rend extrêmement difficiles (certains disent même impossibles) à abattre avec des systèmes de défense conventionnels. La Russie a effectué des tests avec des missiles hypersoniques au début du mois d’octobre, qui se sont avérés très réussis, de sorte que les Russes vont maintenant continuer à développer cette technologie.

« Aujourd’hui, il est particulièrement important de poursuivre le développement des technologies nécessaires à la production de nouveaux systèmes d’armes hypersoniques, de puissants lasers et de systèmes robotiques qui nous protégeront désormais plus efficacement contre les menaces militaires », a déclaré le président Poutine, pleinement confiant dans les capacités militaires futuristes de la Russie.

Trop cher pour les États-Unis

Cela place les États-Unis derrière leurs principaux concurrents militaires, la Russie et la Chine. Les États-Unis ont également un programme de développement dans le cadre duquel ils testent des missiles hypersoniques, mais ceux-ci sont actuellement beaucoup trop coûteux. Le Pentagone aurait donc demandé aux entrepreneurs militaires d’étudier comment ils pourraient limiter ce coût. Pour l’instant, chaque missile hypersonique coûte environ plusieurs dizaines de millions de dollars, rapporte Reuters.

Les grandes firmes militaro-industrielles Lockheed Martin et Raytheon Technologies travaillent toutes les deux pour les États-Unis sur des armes hypersoniques.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20