Dans la course aux armes hypersoniques, les États-Unis font moins bien que la Russie et la Chine

Un problème avec la fusée utilisée pour lancer un projectile à vitesse hypersonique a empêché le Pentagone de poursuivre ses tests d’armes hypersoniques. Un coup dur pour les États-Unis qui accusent déjà du retard par rapport à la Chine et à la Russie.

Pourquoi est-ce important ?

Disposer d’armes hypersoniques représente un réel avantage pour les nations. Ce type d'armement voyage en effet à des vitesses très rapides – supérieures à Mach 5, soit 6.174 km/h –, à des altitudes plus basses que les missiles balistiques et peuvent également manœuvrer pour échapper aux systèmes de défense antimissile. Des avantages qui font des missiles hypersoniques des armes de choix, car plus difficilement détectables. Il s'agit en outre d'une alternative aux armes nucléaires qui restent essentiellement des armes dissuasives.

Les États-Unis ne sont pas en bonne position pour gagner la course aux armes hypersoniques. Le Pentagone a en effet indiqué que les derniers tests hypersoniques militaires n’avaient pas été concluants, et ce, malgré des premiers essais réussis.

Dans un communiqué consulté par CNN, le Pentagone a expliqué que la fusée booster utilisée pour accélérer le projectile à des vitesses hypersoniques avait rencontré des problèmes, de sorte que le corps hypersonique n’a pu être lancé à la vitesse idéale.

« Les expériences et les tests – à la fois réussis et infructueux – sont l’épine dorsale du développement de technologies très complexes et critiques à une vitesse énorme, comme le fait le département avec les technologies hypersoniques », a déclaré le lieutenant commander Tim Gorman, porte-parole du Pentagone.

États-Unis : 0, Chine et Russie : 1

Le développement d’armes hypersoniques est devenu l’une des principales priorités du Pentagone. Une priorité qui a d’ailleurs été renforcée à la suite de l’avancée de la Russie, mais aussi de la Chine dans le développement de leurs propres armes hypersoniques. L’Empire du Milieu vient d’ailleurs de réaliser avec succès le lancement d’un missile hypersonique en orbite, comme l’a révélé le Financial Times. Le nouvel échec des États-Unis – ils avaient déjà subi un revers en avril dernier – met l’armée américaine dans une position délicate.

Le Pentagone se dit tout de même confiant. L’armée américaine est toujours sur la bonne voie pour livrer des armes hypersoniques offensives dans le courant du début des années 2020. « Ce test en vol fait partie d’une série en cours d’essais en vol alors que nous continuons à développer cette technologie », a déclaré Gorman.

On comprend pourquoi les États-Unis mettent les bouchers doubles pour rattraper leur retard par rapport à la Russie et la Chine. En cas de conflit armé, les missiles hypersoniques sont un avantage tactique. De plus, disposer de telles armes permet de montrer « qui c’est le plus fort » sur la scène géopolitique.

Plus
My following

Bois Sauvage vote contre la vente d’Engineered Foams de Recticel

29/11/2021 17:32

(ABM FN) Compagnie du Bois Sauvage votera lundi prochain contre la vente de la division Engineered Foams de Recticel à Carpenter. C’est ce qu’a annoncé la holding lundi soir.

Lundi 6 décembre, une assemblée extraordinaire des actionnaires se tiendra pour voter sur le projet de Recticel de vendre la division Engineered Foams aux Américains pour 656 millions d'euros.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20