Comment la Chine pourrait involontairement soulager la crise énergétique en Europe

Alors que l’Union européenne cherche à tout prix à se défaire de sa dépendance au gaz naturel russe, le nouvel appétit dévorant de la Chine pour ces exportations venant de Russie pourrait, in fine, être bénéfique pour l’Europe.

Ce qui fait le malheur des uns fait le bonheur des autres, n’est-ce pas ? Un adage qui va très bien à l’Empire du Milieu. Depuis le début de la guerre en Ukraine et la volonté de l’Europe de marquer son opposition à la Russie en visant son portefeuille et donc, en réduisant ses achats d’énergie russe, la Chine profite de la situation pour s’approvisionner à bas prix en gaz naturel auprès de Moscou.

Les importations chinoises atteignent des volumes records, a affirmé Ogan Kose, directeur général d’Accenture, entreprise internationale de conseil. Et cela pourrait s’avérer bénéfique pour l’Europe.

Gaz russe en baisse, GNL en baisse

Pour réduire leur dépendance au gaz naturel russe, les pays membres de l’UE misent – entre autres – sur le gaz naturel liquéfié (GNL). Ils ont d’ailleurs déjà augmenté leurs approvisionnements auprès de plusieurs fournisseurs, notamment les États-Unis. En parallèle, la Chine réduirait sa demande de GNL – dans une certaine mesure – en raison du fait qu’elle profite de gaz naturel à bas prix, alors que les tarifs sur le marché du GNL explosent en raison d’une demande en hausse.

Or, cela pourrait profiter à l’Europe. La combinaison de la réduction de la demande de gaz naturel russe en Europe et la recherche de nouveaux clients pour l’énergie russe ferait forcément baisser les prix du gaz, assure Ogan Kose. D’ailleurs, l’UE pourrait profiter du GNL délaissé par la Chine à des prix plus être « abordables » ou tout du moins, moins salés.

La Russie et la Chine toujours plus soudées

Boudée par l’Europe, Moscou veut à tout prix développer ses relations avec ses clients fidèles, notamment la Chine. C’est pourquoi les projets de pipelines reliant les deux pays ont été accélérés, rapporte Bloomberg, afin d’approvisionner plus rapidement et en plus grandes quantités la Chine.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20