Marchés:
Chargement en cours…

SAMEDI 19 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Bagarre générale à Blankenberge: ‘Des sanctions fortes ciblées, plutôt qu’une interdiction d’accès générale’

Logo Business AM
Politique

10/08/2020 | Pieterjan Neirynck | 3 min de lecture

Deux policiers à cheval circulant sur les plages de Blankenberge (Isopix)

Après une bagarre générale ce samedi sur une plage de Blankenberge, une partie de la côte a été fermée ce dimanche aux touristes d’un jour. Le bourgmestre d’Ostende, Bart Tommelein, dont la ville est restée ‘ouverte’, plaide dans De Standaard pour une sanction sévère pour les fauteurs de troubles. Mais pas de mesures qui sanctionneraient tout le monde.

La bagarre a commencé samedi en fin d’après-midi, après que la police ait prié de jeunes bruxellois de quitter la plage, car ils refusaient de respecter les gestes barrières. Les fautifs ont alors attaqué la police avec des bouteilles, des parasols et toute sorte d’objets présents sur la plage. Plusieurs membres du groupe ont été arrêtés. Trois d’entre eux doivent comparaître devant le juge d’instruction ce lundi. Ils pourraient être poursuivis pour voies de fait délibérées et pour coups et blessures.

Dimanche, Blankenberge, Knokke (jusqu’à la fin de la vague de chaleur), De Haan et Bredene ont fermé leur territoire aux touristes. Seules les personnes qui vivent, travaillent ou résident pendant plusieurs jours dans la commune peuvent continuer à circuler normalement. Ce n’est cependant pas le cas d’Ostende. Le bourgmestre Bart Tommelein (Open VLD) regrette que les touristes d’un jour soient sanctionnés pour quelques trouble-fêtes. ‘Nous devons les traiter comme des hooligans dans les stades de football. Confrontez-les rapidement devant la justice et bannissez-les de lieux’, a-t-il déclaré.

Tolérance zéro

Bart Tommelein Open VLD
Bart Tommelein (Isopix)

Tommelein donne un exemple concret dans le journal. La semaine dernière, il a fait expulser une bande de jeunes de la plage alors qu’ils prétendaient qu’une noyade était en cours. ‘L’année dernière, ils étaient déjà venus à la piscine d’Ostende. J’ai alors émis une interdiction à leur encontre et cela a fonctionné.’ Le syndicat de la police, VSOA, plaide à nouveau pour une tolérance zéro pour les faits de violences à l’encontre des policiers et des secouristes.

La question sur la gestion des trains dans de telles situations devrait aussi être prochainement réglée. La gouverneure par intérim de Flandre occidentale, Anne Martens (CD&V), va rencontrer ce lundi le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V). Elle souhaite que la SNCB puisse réagir plus rapidement à l’avenir. ‘Je comprends qu’ils ne pouvaient pas annuler les trains en un jour, mais nous ne voulons pas que cela se répète le week-end prochain’, a-t-elle expliqué au journal De Standaard.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    30.170.390
  • Nombre
    de décès
    946.001
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    97.976
  • Nombre
    de décès
    9.936
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks