Avant de leur envoyer des véhicules, le Royaume-Uni forme désormais les soldats ukrainiens sur le sol britannique

C’est Boris Johnson lui-même qui l’a annoncé: des soldats ukrainiens se trouvent actuellement au Royaume-Uni pour s’entraîner en vue de repousser les troupes russes. Pour lui, il ne s’agit toutefois pas d’une « escalade » dans le conflit.

Ce jeudi, Boris Johnson a révélé que des dizaines de soldats ukrainiens étaient en train de s’entraîner au Royaume-Uni. Les Britanniques leur apprennent à utiliser 120 véhicules blindés, avec lesquels ils repartiront ensuite en Ukraine.

Le Royaume-Uni s’est engagé à envoyer 120 véhicules blindés à l’Ukraine. 80 sont des véhicules de type Mastiff, Husky et Wolfhound, conçus pour être utilisés dans des « rôles de combat, de soutien au combat et de service de combat ». Les 40 autres comprennent des ambulances, des véhicules de commandement blindés et des véhicules de reconnaissance de combat.

Les Ukrainiens n’en ayant « peut-être jamais fait l’expérience », il est « logique qu’ils reçoivent la formation nécessaire pour en faire le meilleur usage », a indiqué le porte-parole de Boris Johnson.

Ces formations devraient durer quelques semaines. En outre, les forces britanniques entraînent actuellement des soldats ukrainiens en Pologne, où elles les aident à faire usage des missiles anti-aériens, a ajouté le Premier ministre britannique.

« L’escalade, c’est Poutine qui la fait »

Comme le souligne le Guardian, le Pentagone a déclaré cette semaine qu’il allait fournir à l’Ukraine des dizaines d’obusiers – une forme d’artillerie à longue portée – et des drones antichars « Switchblade« . Là aussi, les Américains ont fait savoir qu’ils formeraient certains Ukrainiens à l’utilisation d’un premier lot de 18 obusiers américains « en dehors du pays ».

Les annonces britanniques et américaines font incontestablement entrer le conflit en Ukraine dans une nouvelle dimension, l’Occident s’étant jusqu’à présent contenté d’envoyer du matériel en Ukraine et de sanctionner la Russie sur le plan économique.

Mais pour Boris Johnson, l’arrivée des soldats ukrainiens au Royaume-Uni ne constitue pas une escalade. « Ce qui est une escalade, ce sont les actions de Poutine et de son régime en Ukraine. Nous travaillons simplement avec nos alliés pour donner à l’Ukraine les meilleurs outils pour se défendre », a expliqué son porte-parole.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20