Aux grands maux les grands remèdes: à court d’électricité à cause de la canicule, la Chine mise sur le charbon pour se sortir de l’ornière

Certaines régions de la Chine sont dans de sales draps depuis plusieurs semaines, voire même quelques mois. En cause: des chaleurs extrêmes, qui mettent l’approvisionnement en électricité à mal. Pour y faire face, Pékin se résout à soutenir le charbon.

C’est surtout dans le sud du pays que la situation est dramatique. Dans la province du Sichuan, par exemple, toutes les usines de 19 des 21 préfectures ont été fermées pour six jours. Face aux chaleurs extrêmes qui s’abattent sur la région, les ventilateurs et climatiseurs tournent à plein régime. Ce qui augmente la pression sur un approvisionnement en électricité très dépendant (environ 80%) de l’énergie hydraulique et donc lui-même mis à mal par la sécheresse, qui vide les cours d’eau.

Sichuan n’est pas la seule province touchée. Non loin de là, la ville de Chongqing a elle aussi dû fermer des entreprises. Le problème pourrait bientôt s’étendre à d’autres régions. Les provinces du Zhejiang, du Jiangsu et de l’Anhui, par exemple, des rationnements d’électricité sont entrés en vigueur pour les professionnels.

Vers un plafonnement des prix ?

Pour palier ces difficultés, la Chine… tire dans le ciel pour provoquer de la pluie. Mais pour que ça marche, il faut déjà qu’il y ait des nuages. Ce qui n’est pas le cas, en tout cas pas en suffisance. Dès lors, pour éviter que les problèmes d’électricité ne s’aggravent, le pays doit compter sur ses centrales au charbon. Sur les deux premières semaines d’août, à l’échelle du pays, celles-ci ont produit 15% d’électricité en plus par rapport à la même période de l’année dernière, a récemment communiqué le ministère de la Planification.

Face à ce constat, le vice-premier ministre chinois Han Zheng a annoncé que les autorités allaient davantage soutenir le charbon. « Nous devons garantir un approvisionnement en électricité sûr pour la population et les secteurs clés », a-t-il déclaré. Le gouvernement va « renforcer le soutien politique [et] prendre de multiples mesures pour aider les centrales au charbon à surmonter les difficultés actuelles ».

Ces mesures de soutien n’ont pas été détaillées. Mais d’après les analystes, au vu des prix élevés sur le marché du charbon, Pékin pourrait décider d’y appliquer un plafonnement.

En attendant que ces mesures fassent effet, les multiples fermetures dans la province du Sichuan ne devraient pas rester sans conséquences. La région est en effet le centre névralgique de l’extraction de lithium. Une matière première essentielle pour fabriquer, entre autres, les batteries de voitures électriques. Des géants de l’automobile tels que Tesla, Toyota ou Volkswagen ont des fournisseurs dans la région. Cela pourrait causer des augmentations de prix, voire de (nouveaux) retards dans la production de leurs véhicules.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20