Au Royaume-Uni, les bars et les cinémas pourront exiger des visiteurs une preuve de vaccination contre le COVID-19

AP Photo/Jon Super

Les restaurants, bars, cinémas et salles de sport britanniques pourront désormais exiger des visiteurs une preuve de vaccination contre le COVID-19, a déclaré lundi le ministre britannique responsable de la stratégie Covid, Nadim Zahawi.

Nadhim Zahawi, membre du Parti conservateur, est responsable de la stratégie Covid au Royaume-Uni. Il a donc mis en place tout un système réparti sur trois niveaux qui régit actuellement la vie quotidienne des citoyens anglais, et il vient également d’affiner sa stratégie de vaccination. 

La pression sociale est à son comble 

C’est loin d’être gagné. Les militants anti-vaccins chez les Britanniques sont nombreux et le rendre obligatoire sur le territoire n’est pas envisageable. Mais Nadim Zahawi est convaincu que la pression sociale, y compris celle exercée par les secteurs de la culture et du tourisme, suffira à convaincre la population. Même si cela implique des mesures quelque peu drastiques.

Nadim Zahawi a souligné que le vaccin ne serait pas obligatoire et qu’il devrait être administré sur une base volontaire. Mais l’application de recherche des contacts, qui existe également au Royaume-Uni, pourra être utilisée par les propriétaires de bars et de cinémas pour identifier les personnes ayant accepté de se faire vacciner. Au même titre que les résultats de tests figurent dans l’application, une forme d’attestation, qui certifie qu’un sujet a été vacciné, pourra y figurer.

D’abord se faire vacciner, boire ensuite

Selon le ministre, les propriétaires de pubs, de cinémas pourraient exiger cette preuve avant de vous faire entrer dans leur établissement, ce qui devrait pousser les Britanniques à se faire vacciner. ‘Je pense que la population devrait faire ce choix en âme et conscience, mais de nombreux prestataires de services voudront se baser sur le vaccin de la même manière qu’ils le font avec le tracing’, explique le ministre.

Il existe désormais trois vaccins fonctionnels qui devraient bientôt être disponibles (Pfizer, Moderna, AstraZeneca).  

Obligatoire?

En Belgique, la vaccination ne sera pas non plus obligatoire. La population belge ne semble en effet pas très enthousiaste à l’idée qu’il le devienne. Des recherches récentes ont révélé que même les médecins généralistes s’étaient montrés sceptiques à l’égard des vaccins, les délais de recherches et de tests ayant été considérablement réduits.