Ces 3 indicateurs qui détermineront l’assouplissement des mesures

Frank Vandenbroucke sp.a minister
Frank Vandenbroucke (sp.a ) – Bron: Isopix

Le ministre de la Santé Frank Vandenboucke (sp.a) a précisé dans Terzake à quelles conditions on pourrait s’attendre à un assouplissement des mesures en Belgique. Le Comité de consultation a convenu de trois indicateurs qui seront suivis de près.

Contrairement à ce que certains avaient espéré, le Comité de concertation n’a pas décidé d’assouplir les mesures vendredi dernier. Mis à part l’ouverture des magasins non essentiels, les mesures en place perdureront jusque mi-janvier.

Pourquoi mi-janvier ? C’est le planning modélisé par les experts pour que les principaux indicateurs atteignent un niveau plancher. Ils déclencheront alors les discussions politiques qui mèneront à l’assouplissement des mesures.

Ces indicateurs sont au nombre de 3

  1. Le nombre quotidien d’infections

  • Le nombre moyen de nouvelles infections par jour doit être inférieur à 800 pendant sur une période de 14 jours. ‘Il faut garder ce niveau pendant trois semaines après ça’, ajoute le ministre de la Santé Vandenbroucke.
  • Actuellement, en moyenne, 3.088 nouvelles infections sont enregistrées quotidiennement sur les 14 derniers jours.

2. Le nombre d’hospitalisations

  • Le nombre quotidien de nouvelles hospitalisations de patients atteints du Covid-19 doit rester inférieur à 75.
  • Nous sommes actuellement en moyenne à 229 patients par jour.

3. Une tendance à la baisse

  • Les deux indicateurs ci-dessus doivent également montrer une tendance à la baisse avant que l’assouplissement ne puisse avoir lieu.
  • C’est actuellement le cas, même si les chiffres des admissions à l’hôpital diminuent plus lentement que ces dernières semaines.
Sciensano.