Après Michael Flynn et Roger Stone, qui Donald Trump va-t-il gracier?

Donald Trump.

Toujours en fonction, Donald Trump a décidé, avant que son mandat ne prenne fin, de gracier son ancien conseiller à la Sécurité nationale Michael Flynn, impliqué dans l’affaire de collusion avec la Russie. Avant cela, le président américain avait déjà gracié son allié de longue date, le sulfureux Roger Stone, entre autres.

‘C’est mon grand honneur d’annoncer que le général Michael T. Flynn a bénéficié d’une grâce complète. Félicitations à lui et à sa formidable famille, je sens que vous allez passer un fantastique Thanksgiving’, a tweeté Donald Trump mercredi.

L’ancien conseiller à la Sécurité nationale était au centre de la vaste enquête lancée en janvier 2017 par le procureur spécial Robert Mueller sur base de soupçons de collusion entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie. Michael Flynn avait dans un premier plaidé coupable pour parjure, admettant avoir menti au FBI, avant de revoir sa stratégie et crier à la manipulation.

Avant cela, Donald Trump avait déjà évité la prison à son allié de longue date Roger Stone, condamné en février à 40 mois de prison ferme après avoir menti au Congrès, ainsi que pour tentative de subornation de témoin dans le cadre de l’enquête sur l’ingérence russe.

‘Aujourd’hui, le président Donald J. Trump a ordonné une mesure de clémence exécutive pour commuer la peine injuste de Roger Stone’, avait annoncé la Maison Blanche en juillet dernier.

Il se murmure même que Donald Trump pourrait tenter de se gracier… lui-même.

Si le général à la retraite est à ce jour le dernier allié de Donald Trump à se voir gracier, il ne sera assurément pas le dernier d’ici au 20 janvier prochain, date de l’investiture de Joe Biden. Voici une liste non-exhaustive des fidèles qui peuvent encore espérer être soustrait à la Justice par le président américain:

L’enquête Mueller

  • Rick Gates, directeur adjoint de la campagne de Trump en 2016, condamné dans le cadre de l’enquête Mueller à 45 jours de prison après avoir plaidé coupable de fraude financière et de mensonge aux enquêteurs. ‘(Donald Trump) sait combien ceux d’entre nous qui ont travaillé pour lui ont souffert, et j’espère qu’il prendra cela en considération s’il accorde une quelconque grâce’, a récemment déclaré Gates au New York Times.
  • Paul Manafort, ex-directeur de campagne, a été condamné à 7 ans de prison pour fraude et est assigné à résidence.
  • George Papadopoulos, ancien conseiller en politique étrangère, a été condamné à 14 jours de prison après avoir reconnu avoir menti au FBI.
  • Toujours en lien avec l’enquête Mueller, Michael Cohen, l’ex-avocat de Donald Trump, a lui fini par se retourner contre Donald Trump, il ne devrait donc pas bénéficier d’une grâce présidentielle.

En dehors de l’enquête Mueller:

  • Steve Bannon, ancien directeur de campagne et stratège de la Maison Blanche, accusé de fraudes concernant la collecte de fonds pour bâtir le fameux mur de Trump à la frontière avec le Mexique.
  • Rudy Giuliani, avocat de Donald Trump, est sous le coup d’une enquête pour violation de la loi sur le lobbying.
  • Elliott Broidy, collecteur de fonds de Trump, a lui plaidé coupable concernant des accusations de lobbying.

Plus improbable

Cette liste pourrait encore s’allonger, surtout si l’on y inclut les personnes qui font campagne pour obtenir une grâce de la part de Donald Trump.

Le plus insolite d’entre eux est très certainement, Joseph Maldonado-Passage, alias Joe Exotic, le gardien de zoo excentrique au centre de la série documentaire produite par Netflix, Tiger King. Il purge actuellement une peine de 22 ans de prison pour avoir tenté d’engager un tueur pour se débarrasser d’une rivale.