Apple voit 154 milliards de dollars de valeur boursière s’évaporer : une des plus grandes pertes jamais enregistrées

Apple, qui était encore porté aux nues après le lancement de l’iPhone 14, a été lourdement frappé par la chute des marchés boursiers américains hier. Le géant de la technologie a vu plus de 154 milliards de dollars de valeur boursière partir en fumée. Cela constitue l’une des plus grandes pertes de valeur jamais enregistrées.

Les investisseurs mesurent l’ampleur des dégâts après la journée rouge foncé d’hier à Wall Street. Apple, qui a chuté de 5,9 %, a perdu plus de 154 milliards de dollars de capitalisation boursière en une journée. Il s’agit de la sixième plus grande perte de valeur sur le marché boursier jamais enregistrée, selon les chiffres de Bloomberg. Microsoft a vu 107 milliards partir en fumée et Amazon près de 99 milliards.

La plus lourde perte à ce jour reste celle subie par Meta le 3 février de cette année. L’entreprise de Mark Zuckerberg avait alors perdu 251 milliards de dollars de capitalisation boursière.

La crypto dans le dur elle aussi

Wall Street a été durement touchée après un rapport sur l’inflation mal accueilli. Le chiffre plus élevé que prévu de l’inflation a poussé de nombreux investisseurs à prendre la porte de sortie. En baisse de 5,15%, le Nasdaq a connu sa pire journée de négociation depuis le 18 mai. Le S&P 500 a perdu 4,4% et le Dow Jones 3,95%.

Les cryptomonnaies ont également souffert. Le Bitcoin a perdu environ 9,5% en 24 heures. L’Ethereum a chuté de 7% durant le même laps de temps. La crainte est bien présente dans l’esprit des investisseurs que la Réserve fédérale ne poursuivre ses fortes hausses de taux d’intérêt la semaine prochaine.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20