L’inflation américaine plus élevée que prévu : les craintes d’une nouvelle hausse importante des taux d’intérêt reviennent au gout du jour

Le département américain du Travail a publié le rapport sur l’inflation pour le mois d’août. Il montre que la vie outre-Atlantique est devenue 8,3 % (en rythme annuel) plus chère le mois dernier. C’est 20 points de base de moins qu’en juillet. L’inflation de base est passée de 5,9 à 6,3 %.

L’inflation américaine a-t-elle atteint un pic ? Les chiffres du département américain du Travail présentent une image mitigée. Celles-ci montrent que la dévaluation monétaire aux États-Unis est passée de 8,5 % en juillet à 8,3 % en août. Les économistes s’attendaient à ce que l’augmentation du coût de la vie reste « limitée » à 8,1 %. En ce qui concerne l’inflation mensuelle, elle a augmenté de 0,1 %.

L’inflation de base augmente

Le logement, la nourriture et les soins médicaux ont été les principaux facteurs d’inflation aux États-Unis. En revanche, le prix de l’essence a empêché ce chiffre d’augmenter. Ceux-ci ont diminué de 10,6 % par rapport à juillet. Les prix de l’électricité ont tout de même augmenté (sur une base mensuelle) de 1,5 %. Le gaz est devenu quant à lui 3,5 % plus cher.

Un examen plus approfondi du rapport sur l’inflation montre également que l’inflation de base – hors prix de l’énergie et des denrées alimentaires – continue d’augmenter. Elle est passée de 5,9 pour cent en juillet à 6,3 pour cent en août. Cela signifie donc que la hausse des prix de l’énergie se répercute de plus en plus sur d’autres produits.

Les marchés boursiers plongent dans le rouge

Le chiffre plus élevé que prévu de l’inflation fait fuir les investisseurs. Le Bel20 était au vert pendant presque toute la journée, mais a plongé de 0,15 % dans le rouge vers 15 heures. Mêmes aléa pour l’Eurostoxx50 : cet indice affichait une perte de 0,45 % à la même heure.

À Wall Street aussi, l’enthousiasme des derniers jours a soudainement disparu. Le Dow Jones était en baisse de 1,6 % après la sonnerie d’ouverture. Le Nasdaq a perdu 2,7 % et le S&P500 a plongé de 2,1 % dans le moins.

Les investisseurs semblent craindre que le rapport sur l’inflation n’incite la Réserve fédérale à sortir une autre forte hausse des taux d’intérêt plus tard ce mois-ci. Au cours des deux dernières réunions sur cet enjeu, le président de la banque centrale américaine, Jerome Powell, a relevé les taux d’intérêt de 75 points de base à chaque fois.

De plus, il ne faut pas oublier que plusieurs responsables de la Fed, après le discours radical de Powell à la conférence de Jackson Hole, ont souligné que le régulateur fera tout son possible pour ramener l’inflation à une moyenne de 2 %.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20