Amazon demande au gouvernement américain de vacciner ses travailleurs en priorité

Amazon – Pierre Teyssot/Splashnews.Com

Mercredi, Amazon a demandé au gouvernement américain de prioriser les travailleurs de ses entrepôts, de ses boutiques et de ses data centers dans la course au vaccin. C’est en tout cas ce que déclarait le Wall Street Journal hier soir.

Avec pas moins de 800.000 travailleurs aux États-Unis, Amazon entend bien garantir la sécurité de ses employés. En parallèle, la Fédération nationale américaine du commerce de détail a également introduit une demande similaire pour tout le secteur. 

Lundi, les États-Unis ont administré les premiers vaccins au personnel soignant. Les médecins, les infirmiers et les résidents des maisons de retraite sont en effet prioritaires dans leur stratégie

Mais Amazon souhaiterait que son personnel figure aussi sur la liste des sujets à vacciner en premier lieu. Dans un courrier, Dave Clark, le vice-président senior des opérations mondiales d’Amazon, a déclaré que les travailleurs essentiels devraient être les prochains à pouvoir bénéficier du vaccin, conformément au plan de vaccination du gouvernement, établi au mois d’octobre. 

Sa lettre a été adressée au responsable du groupe consultatif des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américain : l’ACIP. ‘Nous demandons à l’ACIP de prioriser ces travailleurs essentiels pour qui le télétravail est impossible, comme ceux qui travaillent dans les dépôts, les data center ou les boutiques d’Amazon – Whole Foods,etc. Il est en effet primordial qu’on leur administre le vaccin le plus tôt possible’, a-t-il écrit. 

La demande d’Amazon fait suite à des requêtes similaires formulées par les dirigeants des secteurs de l’alimentation, de la restauration, de l’aviation et des services publics. Ils ont fait valoir que leurs employés étaient ‘essentiels au bon fonctionnement de l’économie’ et que ces derniers s’ exposaient à un ‘risque plus élevé’ de contracter le virus.