Amazon dévoile son taxi autonome: qu’est-ce qui le différencie de la concurrence ?

Zoox a dévoilé les caractéristiques de son véhicule autonome – Zoox

En juin dernier, Amazon avait racheté l’entreprise Zoox, active dans les véhicules autonomes. Ce lundi, les deux partenaires dévoilent à quoi ressemblera leur première création.

Six mois après avoir mis la main sur Zoox, Amazon dévoilera officiellement son premier taxi autonome ce lundi, lors d’une conférence en ligne qui débutera à 18h.

Bloomberg a obtenu l’exclusivité des premières informations sur ce nouveau véhicule sans conducteur, grâce auquel Amazon compte concurrencer Waymo (Google) et les autres entreprises lancées dans ce vaste projet.

Quelles sont ses spécificités ?

En septembre, Zoox a reçu l’autorisation des autorités californiennes pour y tester son véhicule sur des routes publiques. La filiale d’Amazon n’est pas la première sur le coup (Waymo, Nuro, Cruise et Nuro ont la même autorisation), mais elle compte bien se démarquer de la concurrence. Si l’ensemble des caractéristiques du taxi autonome de Zoox sera présenté ce soir, en voici déjà un petit aperçu.

  • Absence de volant. Contrairement aux autres taxis autonomes, le véhicule de Zoox n’aura pas de volant. Si nécessaire, les employés de la firme pourront (re)diriger la voiture à distance.
  • Autonomie de 16 heures. Disposant de deux batteries, le véhicule électrique de Zoox peut rouler du matin au soir sans devoir être rechargé. A priori, c’est plus que la concurrence. En outre, il peut atteindre une vitesse maximale de 120 km/h. Toutefois, celle-ci devrait être bridée lors des essais.
  • 4 passagers. Zoox a annoncé à Bloomberg que son véhicule pourra prendre en charge 4 passagers lors de chaque trajet. Les taxis de Waymo, la filiale de Google qui a été la première à lancer des courses payantes pour le grand public, peuvent accueillir trois adultes et un enfant.
  • Respect de la vie privée. Comme toutes les voitures autonomes, celles de Zoox contiennent des caméras intérieures. Toutefois, la société a annoncé que, s’ils le désirent, les passagers pourront activer une option les rendant non-reconnaissables par ces caméras.
  • Déploiement international. Alors que les autres sociétés américaines actives dans les taxis autonomes se contentent pour l’instant de faire des tests aux Etats-Unis, Zoox compte s’internationaliser. Toutefois, aucune information concernant les pays qui l’intéresse n’a filtré jusqu’à présent.

Prix attractifs, sécurité optimale

Pour proposer ses services de taxi autonome à ses premiers clients, Zoox compte d’abord déployer sa flotte à San Francisco et Las Vegas, villes où des tests sont déjà en cours. L’application permettant de lancer ce service a déjà été mise au point.

Zoox veut aussi se distinguer par des tarifs défiant toute concurrence. Le PDG du groupe, Aicha Evans, n’a pas dévoilé de prix, mais il a assuré qu’ils seraient ‘abordables’.

‘Il s’agit vraiment de réimaginer les transports’, a-t-il déclaré. ‘Non seulement nous avons le capital nécessaire, mais nous avons aussi une vision à long terme.’

En outre, le véhicule de Zoox dispose de capacités de conduite bidirectionnelle et d’une direction sur les quatre roues, ce qui lui permet de changer de direction sans avoir à s’engager dans de délicates manœuvres.

Un système d’airbags est prévu pour les 4 passagers – Zoox

Enfin, Evans se targue également de la bonne sécurité de ses véhicules. ‘Contrairement à de nombreux concepts de voitures que d’autres sociétés ont montrés ces dernières années, ce véhicule a passé avec succès tous les tests de collision FMVSS’, s’est réjoui le directeur de la technologie de Zoox Jess Levinson, faisant référence aux évaluations exigées par les régulateurs américains.

Pas avant 2022

Visiblement, Zoox ne veut pas se presser. Si les spéculations vont bon train, Evans a d’ores et déjà assuré qu’il ne commercialiserait pas ses services en 2021. D’ici là, l’entreprise a l’intention d’établir de nombreux tests, afin de pouvoir proposer une expérience optimale à ses premiers clients une fois qu’elle sera fin prête.

Même si la date de leur déploiement à grande échelle n’est pas connue, les premières voitures autonomes de Zoox sont déjà en train d’être montées dans leur usine californienne. A priori, l’entreprise s’est dotée d’une capacité de production de 10.000 à 15.000 véhicules par an.