Alors que les ventes de smartphones déclinent, les iPhone les plus chers occupent toujours plus le devant de la scène

Le monde est confronté à un avenir économique incertain, alors que l’inflation ne cesse de croitre. Et cela a des répercussions à plusieurs niveaux, notamment sur l’industrie des smartphones qui voit ses ventes baisser. Pourtant, les modèles d’iPhone les plus onéreux connaissent toujours un important succès. La question est de savoir si cela va durer.

Apple est une machine bien huilée. Le trimestre dernier encore, la firme de Cupertino a enregistré des revenus en hausse, alors que certaines des GAFAM traversent une période difficile. Le parcours d’Apple ces dernières années est exemplaire. Malgré ses différentes hausses de prix, les consommateurs continuent de se ruer sur ses produits, en particulier sur ses iPhone. Et si l’entreprise américaine s’étend depuis quelques années sur le marché du milieu de gamme avec son iPhone SE, ce sont surtout ces modèles ultra haut de gamme qui séduisent.

La vente de ses modèles Pro a en effet largement contribué à alimenter ses bénéfices records au cours des deux dernières années, souligne le Wall Street Journal. La compatibilité avec la 5G de ces modèles a certainement joué en sa faveur.

Mais cette forte demande va-t-elle perdurer à mesure que les incertitudes économiques et hausses de prix se poursuivent ?

Apple se maintient au-dessus de la mêlée

La firme de Cupertino reste convaincue que l’envie des consommateurs de se convertir aux dernières technologies est encore fort présente. « Partout dans le monde, la pénétration de la 5G est encore faible. Et donc je pense qu’il y a des raisons d’être optimiste », indiquait le PDG d’Apple, Tim Cook, aux analystes en juillet dernier.

Ça serait donc cette envie qui ferait qu’Apple parviendrait à se maintenir, malgré le déclin de l’industrie des smartphones de 9% au dernier trimestre par rapport à l’année dernière, selon les données de Counterpoint Research.

L’arrivée des iPhone 5G, en 2020, avec l’iPhone 12, a poussé les Américains à dépenser plus pour leur iPhone, selon une enquête du Consumer Intelligence Research Partners consultée par le Wall Street Journal. En 2019, le prix moyen d’un smartphone Apple était de 783 dollars, alors qu’en juin de cette année, il était de 954 dollars.   

Plus d’acheteurs ont opté pour les modèles les plus onéreux de la marque, mais ils se sont également tournés vers des espaces de stockage supérieurs, faisant grimper la note. Or, ils ont été plus de 50% de propriétaires d’iPhone à se mettre à niveau au cours de l’année 2022, contre 40% en 2019. Et ce n’est pas Apple qui va s’en plaindre.

Des iPhone toujours plus chers ?

D’ailleurs, la firme de Cupertino pourrait se reposer sur cette tendance et ces acheteurs toujours prêts à dépenser plus pour obtenir les modèles premium de la marque, tout en optant pour les options les plus onéreuses. Apple pourrait d’ailleurs revoir les prix de ses modèles Pro à la hausse pour augmenter ses revenus et compenser les ventes unitaires ralenties au cours des prochains mois.

Les analystes s’attendent en effet à ce que les ventes d’iPhone ralentissent à 2,5% au cours de l’exercice à venir – qui se termine en septembre – et ne croissent que de 0,8% l’année prochaine. Ils estiment que les revenus iPhone devraient augmenter de 6,7% pour atteindre un record de 204,9 milliards de dollars au cours de cet exercice. La hausse devait se poursuivre (2,7%) durant l’exercice suivant. Or, pour y arriver malgré les volumes de vente attendus, il faudra que les iPhone soient vendus plus cher.

Et c’est justement ce à quoi on peut s’attendre. Lors de la keynote de ce mercredi 7 septembre, Apple devrait présenter l’iPhone 14 et ses différentes déclinaisons. Or, la rumeur veut que les modèles Pro affichent une hausse de prix de 100 dollars, creusant ainsi l’écart avec les modèles standards. Une hausse qui n’effrayerait pas les aficionados de la marque.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20