Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 04 JUIN

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

5 maladies d’origine animale qui ont provoqué des épidémies ces 20 dernières années

Logo Business AM
Sciences

05/04/2020 | Kathy De Schrijver | 6 min de lecture

Isopix

Le coronavirus qui touche actuellement la planète entière est une maladie d’origine animale. C’est donc ce qu’on appelle une maladie zoonotique, soit une zoonose. Le Covid-19 n’est pas la première zoonose qui crée une épidémie mondiale ces dernières années. Petit tour d’horizon des plus connues.

Le Covid-19

Commençons directement avec celui qui touche actuellement le monde entier. Le virus qui cause cette maladie s’appelle le SRAS-CoV-2. Il aurait été transmis à l’homme par le pangolin. Ce mammifère, en voie d’extinction, est chassé en Asie pour ses écailles et sa viande. Mais le pangolin ne serait qu’un intermédiaire, le véritable porteur de la maladie est la chauve-souris.

Le marché aux fruits de mer de Wuhan serait le berceau de cette pandémie. De nombreux animaux sauvages y sont vendus illégalement. Une mauvaise cuisson de la viande de pangolin aurait permis au virus de passer dans le corps humain, de s’y adapter et ensuite de se propager.

Le Covid-19 a été classé dans la catégorie des pandémies par l’OMS, car elle est actuellement présente dans toutes les régions du monde. À l’heure d’écrire cet article, plus de 1.200.000 personnes sont officiellement atteintes par cette maladie et 64.700 personnes en sont mortes.

Ebola

Le virus Ebola a lui aussi réussi à faire beaucoup parler de lui. Même si elle a principalement touché l’Afrique de l’Ouest, l’épidémie de 2013 a tué tellement de personnes qu’elle a inquiété toute la population mondiale. La maladie est connue depuis 1976, pourtant les scientifiques ne savent pas dire comment elle a été transmise à l’homme. La chauve-souris serait à nouveau le réservoir principal de la maladie. Cela signifie qu’elle en est une porteuse saine et qu’elle le transmet à d’autres animaux. De petits rongeurs, les porcs ou encore les singes pourraient être des hôtes intermédiaires. Une fois que le virus a contaminé l’homme, il se transmet via n’importe quel fluide corporel tel que la salive.

L’OMS a recensé plus 28.000 cas d’Ebola durant l’épidémie. 11.300 personnes en sont mortes. Le taux de mortalité de cette maladie varie entre 25 et 90% selon les régions. Un vaccin est en cours de développement.

WWF Belgique

La grippe aviaire

Le monde a connu plusieurs grippes transmises par les oiseaux. La plus connue est certainement la grippe H1N1 qui a touché le monde entier en 2009. Surnommée peste porcine, le virus de cette grippe est composé de génomes humains, aviaires et porcins. Elle serait apparue au Mexique, dans un élevage de porc. La grippe H1N1 aurait été contractée par 700 millions à 1,9 milliard de personnes. Selon le CDC, Centers for Desease Control and Prevention, le nombre de morts est estimé entre 151.700 et 575.400 personnes. La ressemblance de la grippe H1N1 avec la grippe saisonnière ne permet pas d’avoir des chiffres précis. Mais il est sûr qu’elle a fait le tour de la terre. Elle est donc classée comme une pandémie. L’économie a été fortement touchée par la maladie. Les élevages de porcs et de volailles ont été particulièrement impactés.

Il faut savoir que la souche historique du virus H1N1 est apparue pendant la Première Guerre mondiale. L’épidémie qui en a résulté est connue sous le nom de grippe espagnole. Les communications en temps de guerre étaient tellement régulées qu’il est très difficile de savoir d’où vient la maladie. Il est cependant sûr qu’il s’agit d’une mutation entre la grippe saisonnière et une grippe aviaire dont le canard est un porteur sain. Selon l’Institut Pasteur, la grippe espagnole a fait de 20 à 50 millions de morts et a touché le monde entier.

Le SRAS

Les médias ont beaucoup parlé du SRAS lors de l’émergence de Covid-19. Il s’agit en effet de deux maladies très proches. Le syndrome respiratoire aigu sévère est aussi originaire de Chine. Il est causé par un coronavirus, un virus à couronne, nommé SARS-CoV. À nouveau, la chauve-souris serait le réservoir sain de la maladie. La civette palmiste masquée, un petit mammifère vendu sur le marché noir de Honk Kong aurait permis la transmission vers l’homme en 2003.

Tout comme le Covid-19, il s’agit d’une maladie s’attaquant en premier aux poumons. Les personnes âgées en sont donc les premières victimes. Cependant, l’épidémie a pu être rapidement contenue. Près 8.000 personnes ont été contaminées, mais principalement en Asie de l’Est. 800 personnes sont décédées. L’expérience du SRAS a permis aux pays asiatiques de réagir plus rapidement lorsque le Covid-19 est apparu.

Le MERS

Le MERS est aussi un coronavirus qui a provoqué une épidémie, mais cette fois-ci au Moyen-Orient. L’animal réservoir est à nouveau la chauve-souris. Le virus se serait transmis ensuite à l’homme par l’intermédiaire du dromadaire. Il provoque aussi des problèmes respiratoires. L’épidémie s’est beaucoup moins répandue. Depuis 2012, 1.219 cas ont été diagnostiqués et 449 personnes sont décédées de la maladie, selon l’Institut Pasteur.

Pour mieux comprendre le développement d’une épidémie et en savoir plus sur les animaux porteurs de maladies, nous vous conseillons le documentaire d’Arte ‘Épidémie: la menace invisible’.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks