3 choses que les ‘self-made millionnaires’ ne font jamais

Quand on entend le mot ‘millionnaire’, on a tendance à penser à des personnes qui dépensent des fortunes afin de s’offrir des futilités. La réalité est toute autre.

Pour écrire son livre ‘The Millionaire Next Door’, l’auteur Thomas J. Stanley a interrogé 500 millionnaires. Lors de ces entretiens, il s’est rendu compte que certains préjugés qui collaient à la peau de ces ultra-riches étaient totalement erronés. C’est d’autant plus le cas pour les millionnaires qui se sont faits tous seuls’, c’est à dire ceux qui ont acquis leur fortune grâce à leurs actes et non grâce à un quelconque héritage ou coup de pouce du destin.

Dans son bouquin, Stanley a identifié trois choses que ne font jamais les ‘self-made millionnaires’. Business Insider les a compilées.

1. Ils n’ont pas un portefeuilles rempli de cartes de crédit exclusives

Si vous pensez que les millionnaires collectionnaient les cartes de crédit exclusives, vous vous trompez. En réalité, ils privilégient les cartes de crédit à frais réduits.

59% des ‘self-made millionnaires’ interrogés par Stanley possèdent une carte Visa, 56% une MasterCard. A l’inverse, seulement 6,2% d’entre eux disposent d’une carte American Express Premium. Ce pourcentage est encore plus faible pour les autres cartes de crédit de luxe.

Cela s’explique principalement par le fait que les millionnaires veulent éviter les frais élevés qui accompagnent généralement les cartes de crédit exclusives.

2. Ils évitent de gâter leurs enfants une fois adultes

Si les millionnaires n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille lorsque leurs enfants sont jeunes afin de leur offrir une excellente éducation/scolarité, ils les laissent généralement construire leur vie tous seuls une fois que ceux-ci sont adultes. Permettre à ses enfants de devenir économiquement indépendants porterait rapidement ses fruits.

‘En général, plus les progénitures reçoivent de dollars à l’âge adulte, moins ils en accumulent, alors que ceux qui en reçoivent moins, en accumulent plus’, constate Stanley.

L’auteur remarque également que les ‘self-made millionnaires’ préfèrent les ‘one shot’ à l’assistance financière de longue durée. Ainsi, si 62% des parents interrogés ont aidé leurs enfants à s’acheter une maison, seuls 18% d’entre eux leur ont fait don de biens immobiliers leur octroyant des revenus.

3. Ils ne passent pas leur temps à gérer leurs investissements

Les personnes devenues millionnaires ne sont pas obsédées par leurs investissements. Si l’écrasante majorité d’entre eux (95% des interviewés) possèdent des actions, très peu s’y intéressent de près.

‘42% des millionnaires que nous avons interrogés dans le cadre de notre enquête n’avaient effectué aucune transaction dans leur portefeuille d’actions au cours de l’année précédant l’entretien’, déclare Stanley.

En choisissant de conserver les mêmes investissements pendant de longues années, les ‘self-made millionnaires’ s’assurent de voir leur fructification leur rapporter des bénéfices sur le long terme. En revanche, ils préfèrent rester éloignés des importants gains réalisables à court terme, car ceux-ci sont davantage imposés.