22 millions d’Américains ont perdu leur emploi depuis le début du lockdown

Amerikaanse werklozen staan in de rij om een uitkering aan te vragen – Isopix

La semaine dernière, 5,2 millions d’Américains ayant perdu leur emploi à cause de la crise du coronavirus ont frappé à la porte du gouvernement pour obtenir un soutien financier.

Cela porte donc le compteur à 22 millions de nouveaux chômeurs en quatre semaines, selon les chiffres du ministère américain du commerce jeudi. La croissance impressionnante du nombre de chômeurs est toutefois plus faible que ce que l’on ne craignait.

Les économistes s’attendaient à ce qu’il y ait 5,5 millions de candidats supplémentaires. La semaine dernière, les États-Unis enregistraient plus de 6,6 millions de sans-emplois. Une semaine plus tôt, ils recensaient un nombre record de 6,9 millions de demandes.

Traumatisme

‘Si le pic des licenciements semble être passé, les demandes devraient rester exceptionnellement élevées dans les semaines à venir, alors que l’économie américaine s’enfonce encore plus dans la récession’, a déclaré l’économiste Gregory Daco d’Oxford Economics dans une première réponse. ’22 millions de personnes ont fait des demandes en quatre semaines seulement, jusqu’à ce que le marché du travail américain entre dans une période traumatisante. Nous prévoyons que le nombre total de pertes d’emplois atteindra 24 millions en avril et que le taux de chômage augmentera jusqu’à 14 %.’

Selon Oxford Economics, le taux d’emploi américain pourrait attendre jusqu’au début de 2022, soit près de deux ans, avant de retrouver son niveau précédant la crise.

Construction

D’autres statistiques américaines montrent également une profonde chute de l’économie. La construction de logements a chuté de 22,3 % en mars par rapport aux douze mois précédents. Il s’agit de la plus forte baisse depuis 1984.

Lire aussi: