Wimbledon en crise : la tradition devra-t-elle faire place à l’argent des gros sponsors ?

Wimbledon est l'un des derniers bastions où la tradition prime sur l'argent. Chaque année, depuis plus de 155 ans, les patrons de l'organisation disent non à des revenus supplémentaires. C'est un tournoi rentable, mais en raison des concessions que les propriétaires font aux règles, ils perdent beaucoup d'argent issu des sponsors. La question est de savoir s'ils peuvent continuer sur cette lancée maintenant que la récession en Angleterre commence vraiment à se faire sentir.

Remarque

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20