Même Warren Buffett n’est pas à l’abri des turbulences boursières : Berkshire Hathaway enregistre une perte colossale de plus de 40 milliards de dollars

Berkshire Hathaway, le véhicule d’investissement du légendaire investisseur Warren Buffett, a subi des pertes sur les marchés boursiers au cours du dernier trimestre.

Berkshire Hathaway a subi une perte nette de pas moins de 43,8 milliards de dollars (43 milliards d’euros) au cours du deuxième trimestre de cette année. En 2021, la société de Warren Buffett avait réalisé un bénéfice de 28,1 milliards de dollars (27,6 milliards d’euros) sur la même période.

Malgré cette lourde perte, le résultat d’exploitation du conglomérat – qui comprend les bénéfices des nombreuses sociétés qu’il possède, comme les assurances, les chemins de fer et les services dits d’utilité publique – s’est amélioré au deuxième trimestre. Au total, le résultat s’est élevé à 9,283 milliards de dollars (9,118 milliards d’euros), soit une augmentation de 38,8% par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Marché baissier

Le conglomérat de « l’Oracle d’Omaha » n’a donc pas été épargné par les turbulences qui secouent les marchés boursiers depuis un certain temps.

Bref rappel du contexte : les hausses agressives des taux d’intérêt de la Fed pour contrer l’inflation, et la peur de la récession qui a suivi, ont entraîné les marchés boursiers dans un marché baissier au deuxième trimestre.

Par exemple, le S&P 500, le principal indice boursier américain, a enregistré une perte trimestrielle de plus de 16% – la plus forte baisse trimestrielle depuis mars 2020, soit début de la crise du coronavirus. Pour le premier semestre, l’indice boursier a chuté de 20,6%, son pire semestre depuis 1970.

L’action de Berkshire en baisse également

L’action de Berkshire a également baissé au deuxième trimestre. Elle a chuté de plus de 22%, et est maintenant en baisse de près de 20% par rapport au sommet historique atteint le 28 mars.

En outre, Berkshire a réduit son programme de rachat d’actions. La société a acheté pour 1 milliard de dollars de ses propres actions au dernier trimestre, contre 3,2 milliards de dollars (3,143 milliards d’euros) au cours des trois premiers mois de 2022.

La trésorerie de la société d’investissement s’élevait à 105,4 milliards de dollars (103,5 milliards d’euros) à la fin du deuxième trimestre, contre 106,3 milliards de dollars (104,4 milliards d’euros) à la fin du premier.

Compagnies pétrolières

Une société en laquelle Buffett semble croire beaucoup et qui se porte à merveille est la compagnie pétrolière américaine Occidental Petroleum. Berkshire n’a cessé d’augmenter sa participation dans cette entreprise depuis le mois de mars, de sorte qu’il en détient désormais 19,4%, soit une participation d’une valeur d’environ 10,9 milliards de dollars (10,7 milliards d’euros).

Neal Dingamm, analyste de la holding bancaire américaine Truist, n’exclut pas l’idée que Buffett puisse acheter toutes les actions d’Oxy. « Nous sommes convaincus qu’il achètera les actions restantes une fois que l’entreprise aura une valeur d’investissement », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Business Insider en juin.

En 2020, en pleine crise du coronavirus, Buffett avait également acheté ses premières actions de Chevron. Entre-temps, il a augmenté à plusieurs reprises sa participation dans cette compagnie pétrolière. Depuis avril, il en est le quatrième plus grand actionnaire.

Pas un investisseur activiste

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les entreprises du secteur pétrolier ont bénéficié de l’augmentation des prix du pétrole. Entre le 3 janvier et le 11 juillet, le cours de l’action d’Occidental Petroleum a augmenté de pas moins de 90%. La capitalisation boursière de Chevron a augmenté de 19% au cours de la même période. Et ce, à un moment où de nombreuses autres actions souffrent de la hausse des coûts, de la hausse des taux d’intérêt et des craintes de récession.

Les critiques, quant à eux, se demandent si Buffett, avec ses derniers investissements, ne contribue pas au réchauffement de la planète. Ses partisans affirment que ses investissements lui permettent de contribuer à déterminer la politique de ces entreprises. Cependant, Buffett n’est pas connu pour être un investisseur activiste.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20