Wall Street se remet de la vente de 30 milliards d’actions par le fonds spéculatif Archegos

Wall Street – Isopix

Wall Street a terminé en ordre dispersé lundi, répétant une mécanique à l’oeuvre depuis plusieurs semaines sur le marché boursier américain, qui consiste pour les investisseurs à se délester des valeurs technologiques et à miser sur des titres cycliques.

Le Dow Jones Industrial Average a progressé, de 0,30% à 33.171,37 points, atteignant un nouveau record, tandis que le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 0,60% à 13.059,65 points. L’indice élargi SP 500, plus représentatif de l’économie américaine, a abandonné 0,09% à 3.971,09 points. Pour Art Hogan de National Holdings, on assiste à une « poursuite de la réaffectation » des actifs sur la place new-yorkaise.

« Les valeurs tech semblent être à vendre et les valeurs cycliques semblent être plus recherchées », précise l’expert.

Cet état d’esprit laisse entendre un optimisme grandissant sur la reprise de l’activité économique aux Etats-Unis et de secteurs comme l’aviation, l’hôtellerie ou la restauration grâce aux mesures de relance de l’administration Biden et aux progrès de la campagne de vaccination.

Archegos

En début de séance, la Bourse new-yorkaise avait été quelque peu déboussolée par la vente massive d’actions détenues par Archegos Capital Management, une société d’investissement basée à New York.

Des établissements comme Morgan Stanley, Goldman Sachs et Deutsche Banke ont procédé en fin de semaine à la vente de parts détenues par Archegos pour un montant total pouvant s’élever jusqu’à 30 milliards de dollars, ont rapporté des médias américains.

Credit Suisse et la banque japonaise Nomura ont prévenu que leurs résultats allaient pâtir de cette vente, qui a notamment concerné les actions de société chinoises cotées à Wall Street et des entreprises américaines de médias comme ViacomCBS et Discovery.

Mais Wall Street s’est rapidement reprise, plusieurs observateurs faisant remarquer que l’exposition des grandes banques américaines semblait minime. Morgan Stanley (-2,63%,) Goldman Sachs (-0,51%,), Bank of America (-0,96%,), J.P. Morgan Chase (-1,55%,) et Wells Fargo (-3,32%,) ont néanmoins fini dans le rouge.