La voiture électrique d’Evergrande peut-elle tenir ses promesses (très optimistes) ?

Depuis hier, les clients peuvent enfin commander la Hengchi 5, la voiture électrique du géant chinois de l’immobilier Evergrande. Les mois à venir nous diront si les nombreuses promesses faites par ce jeune constructeur automobile pourront être tenues.

Le Hengchi 5 est un crossover électrique de la marque éponyme Hengchi, une filiale du groupe immobilier chinois Evergrande, criblé de dettes. La voiture a été lancée le 6 juillet et fait d’emblée des promesses impressionnantes : la société affirme qu’elle aura une autonomie de 602 kilomètres pour un prix de 26.700 dollars (26.250 euros) seulement.

Les premières voitures seront livrées en édition limitée à partir d’octobre. L’entreprise prévoit d’en livrer seulement 10.000 unités d’ici la fin du mois de mars. Il s’agit d’un recul considérable par rapport à l’objectif fixé en 2021 : à l’époque, elle affirmait pouvoir produire un million de voitures par an.

Magnifique… Sur papier

Si l’on s’en tient aux chiffres, la Hengchi 5 semble être une bonne voiture : bon marché, électrique, elle affiche une bonne autonomie et s’inscrit dans le segment très populaire des crossovers, qui combinent les caractéristiques des SUV avec les plus classiques berlines familiales. La voiture serait propulsée par un seul moteur électrique de 204 ch, qui lui permet de passer de 0 à 100 km/h en 7,8 secondes.

Cette accélération relativement faible est compensée par une batterie de 72,8 kilowattheures (kWh), qui, selon la société, devrait permettre une autonomie de 602 kilomètres. À cela s’ajoute un système de conduite autonome qui peut, entre autres, changer de voie et se garer tout seul.

Lors de la présentation, qui s’est déroulée en ligne, la marque a affirmé qu’il sera le « meilleur crossover électrique » dans le segment de prix inférieur à 300.000 yuans chinois (44.000 euros). Cette affirmation est frappante, car pour ce prix, vous pouvez acheter de nombreux crossovers électriques de qualité en Chine, comme le Volvo C40, le XPeng G3i, le Mustang Mach-E, le BYD Tang EV et bien d’autres.

Evergrande n’est toujours pas libéré de sa montagne de dettes

Il n’est pas surprenant que Hengchi s’engage dans un marketing particulièrement agressif. La société mère Evergrande est devenue la société immobilière la plus endettée du monde et cherche désormais fébrilement des moyens de se renflouer pour rembourser. Le conglomérat a accumulé des dettes pour un montant de pas moins de 300 milliards de dollars (295 milliards d’euros). Le fait que Hengchi annonce maintenant qu’elle ne livrera que 10.000 voitures d’ici la fin mars n’est d’ailleurs pas de bon augure.

Depuis qu’Evergrande, autrefois le promoteur le plus populaire de Chine, est tombé en disgrâce, c’est tout le monde de l’immobilier chinois qui menace de s’effondrer. D’autres grands conglomérats, tels que les promoteurs Sunac et Shimao, ont également craint de se retrouver dans la même situation ces derniers mois.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20