Voici le parachute doré que va toucher le fondateur controversé de WeWork

Malgré le fait qu’il ait fini par mener sa société WeWork au bord de la faillite, le fondateur Adam Neumann (42 ans) a récemment été autorisé à empocher 245 millions de dollars en actions et 200 millions de dollars cash en guise d’indemnité de départ. Cette décision a été prise en accord avec l’actionnaire principal Softbank, a révélé le Wall Street Journal jeudi.

La société de location de bureaux WeWork a été célébrée comme l’une des entreprises de croissance les plus branchées jusqu’en 2019, avec une valeur estimée à 47 milliards de dollars. Mais cette ascension spectaculaire a été suivie d’une chute vertigineuse. L’introduction en bourse hyper-médiatisée de WeWork a complètement échoué après plusieurs rapports faisant état d’une mauvaise gestion et de quelques transactions immobilières douteuses de la part du fondateur et CEO Adam Neumann. La confiance des investisseurs potentiels a été ébranlée, ce qui a fait chuter la valorisation de WeWork à ‘seulement’ 8 milliards de dollars.

L’excentrique Adam Neumann, qui a fait l’objet de nombreuses histoires de type ‘Sexe, drogues et Rock&Roll’, est tombé en disgrâce et a été contraint de quitter la société, mais le processus est loin d’avoir été sans heurts. Cela a conduit à des litiges avec l’actionnaire principal Softbank. Neumann détenait encore un bon paquet de droits de vote et voulait vendre chèrement sa peau. Un accord a finalement été conclu, peut-être en prévision d’une nouvelle tentative d’introduction en bourse moins ambitieuse.

Une indemnité de départ royale

Adam Neumann devrait recevoir 245 millions de dollars en actions et 200 millions de dollars en cash. En outre, l’accord lui permettrait d’obtenir un financement à faible coût pour 432 millions de dollars de dette en cours. Enfin, un véhicule d’investissement qu’il contrôle pourrait avoir l’occasion de vendre pour 578 millions de dollars d’actions WeWork afin d’en retirer de l’argent.

Le généreux plan de départ devrait amener Adam Neumann à renoncer au contrôle de WeWork, permettant ainsi à la société de location d’espace de bureau de commencer une nouvelle vie sans son fondateur.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés