La vraie raison de la suppression des likes sur Instagram?

Une influenceuse
Unsplash/Caroline Attwood

Facebook a décidé d’étendre à Instagram son Brand Collabs Manager (Facebook for Creators), une base de données mettant en relation des créateurs avec des marques. Elle agira en tant qu’entremetteuse pour les influenceurs et les marques. 

Facebook For Creators” permettra aux marques d’échanger leurs briefs (spécifications) concernant des contenus qu’elles souhaitent élaborer avec des influenceurs. De leur côté, ceux-ci pourront désormais se démarquer grâce à leurs données d’audience (nombre de suiveurs, de likes, contenus postés) pour remporter des partenariats avec elles.

La fin des influenceurs aux trafics bidonnés

Les influenceurs pourront y justifier l’ampleur de leurs retombées avec des indicateurs de performance (KPI) qui pourront leur être fournis par la plateforme. En particulier, ils pourront détailler comment se décompose leur audience en termes de tranches d’âge, ou de localisation.

Cette dernière indication sera particulièrement judicieuse pour les marques soucieuses d’éviter les collaborations avec des influenceurs dont le nombre de followers est artificiellement gonflé par des achats de faux ‘likes’, ou suivis par des faux comptes (très souvent, ces faux likes sont achetés à des entités opérant dans des pays émergents). 

Jusqu’à présent, les influenceurs passaient souvent par des agences de marketing d’influence, et utilisaient des outils tels que “HypeAuditor” pour obtenir des mesures de leur audience. C’est donc une très mauvaise nouvelle pour ces agences, dont beaucoup ne pourront sans doute pas se mesurer à la force de frappe de Facebook/Instagram. 

La suppression de la visibilité des likes

Récemment, on avait appris qu’Instagram avait décidé de supprimer la mention du nombre de « likes » mentionné sous les photos des utilisateurs. La plateforme avait justifié cette décision par le désir de réduire la pression sociale et la course aux likes. Beaucoup d’utilisateurs deviennent obsédés par le nombre de likes qu’ils recueillent, censé fournir une indication sur l’approbation qu’ils suscitent. Désormais, ils peuvent toujours connaître le leur, mais plus celui de leurs pairs. De ce fait, les comparaisons sont impossibles. 

Mais la fin des likes signifie aussi que les marques feront probablement évoluer leur stratégie. Elles ne privilégieront plus les influenceurs avec le plus de likes, mais ceux qui présentent le plus d’affinités avec leur offre et leurs valeurs. De ce point de vue, la création de “Facebook for Creators” s’avère très judicieuse…