Voici comment postuler dès maintenant pour devenir astronaute à l’ESA

ESA Astronaut Luca Parmitano
Luca Parmitano (ESA) – (ESA – S. Corvaja)

L’Agence spatiale européenne (ESA) a commencé à recruter de nouveaux astronautes. Le processus de sélection fait spécifiquement appel à la diversité. L’agence recrute même désormais des ‘parastronautes’, c’est-à-dire des astronautes souffrant d’un handicap physique spécifique.

‘L’Agence spatiale européenne (ESA) recherche des professionnels capables d’effectuer des missions de vol spatial vers l’orbite terrestre basse et vers la lune, ainsi que des personnes capables d’effectuer des tâches techniques, scientifiques, de gestion ou d’administration pour soutenir le programme de vol spatial habité en particulier, et l’ESA en général’, écrit l’agence spatiale dans l’appel à candidature qui figure sur son site internet.

Exigences

Pour pouvoir postuler, il faut toutefois remplir certaines conditions. Par exemple, vous devez être titulaire d’un master en sciences naturelles, en ingénierie, en mathématiques ou en informatique. Si vous disposez d’un diplôme d’Experimental Test Pilot ou de Test Engineer, un bachelier dans l’un des domaines mentionnés plus haut est suffisant. En outre, l’ESA recherche également des personnes titulaires d’un diplôme en médecine et reconnues comme médecin généraliste ou spécialiste.

Un doctorat en plus de votre diplôme n’est pas indispensable, mais c’est considéré comme un plus. La maîtrise de l’anglais, ainsi que trois ans d’expérience professionnelle dans les domaines précités sont obligatoires. En plus de toutes ces exigences, l’ESA énumère également un certain nombre de choses ‘souhaitables’. Il s’agit notamment d’une expérience de terrain acquise lors d’expéditions dans des conditions extrêmes, d’une expérience dans un poste de direction ou encore le fait d’avoir déjà travaillé à l’étranger.

Source: ESA

Parastronaute

L’appel à candidature pour les astronautes souffrant d’un handicap physique est assez similaire. L’agence spatiale a dressé une liste des limitations qui ne doivent pas être un frein pour intégrer l’ESA. Il s’agit notamment d’une déficience des membres inférieurs ou d’une taille particulièrement limitée (moins de 130 centimètres). L’objectif de ce programme est de voir s’il est possible à l’avenir d’envoyer des ‘parastronautes’ dans l’espace.

‘L’être humain n’a pas évolué pour aller dans l’espace, donc, en matière de voyage spatial, nous sommes tous handicapés’, a notamment pointé Samantha Cristoforetti, astronaute italienne recrutée en 2009, sur le site de la BBC.

Ceux qui se sentent appelés par les étoiles ont jusqu’au 28 mai pour poser leur candidature. Les tests psychologiques pour les candidats ayant passé la première phase de sélection commenceront en juillet de cette année. Les tests pratiques débuteront ensuite dès janvier 2022. La sélection finale est prévue pour le mois d’octobre de l’année prochaine.

Pour aller plus loin: