Voici comment Apple compte révolutionner le marché automobile en 2025

Même si Apple reste très discret sur le sujet, tout le monde sait que ses équipent travaillent d’arrache-pied sur une voiture. Fort logiquement, la Big Tech veut que son véhicule soit intelligent. A un point tel qu’il n’aurait besoin ni de pédales, ni de volant.

Il y a une dizaine de jours, Apple a embauché en embauchant Christopher Moore, l’ancien responsable du logiciel Autopilot de Tesla. Un joli coup qui a permis de braquer à nouveau les projecteurs sur son projet Titan, via lequel la Big Tech s’attèle à développer sa propre voiture.

Cette semaine, Mark Gurman, journaliste de Bloomberg réputé pour détenir des informations ultra-fiables lorsqu’il s’agit d’Apple, a livré quelques informations au sujet de cette Apple Car. L’occasion de donner beaucoup de consistance à des éléments qui étaient jusqu’alors relativement incertains.

Objectif 2025, vraiment ?

Selon le journaliste, Apple s’est fixé une date précise pour présenter sa voiture: 2025. L’intention de la marque à la pomme sera de révolutionner l’univers de l’automobile, comme elle l’a déjà fait, rappelle-t-il, avec chacun de ses nouveaux produits: les téléphones portables (iPhone), les tablettes (iPad), les montres connectées (iWatch) et les écouteurs (AirPods).

Mark Gurman qualifie cette façon de faire de « saute-mouton ». Plus que de proposer un objet maison, Apple désire surpasser tous les autres produits du même type qui existent déjà. Dès lors, pour sa première voiture, la Big Tech compte proposer un modèle… sans volant ni pédales. Sa technologie doit la rendre parfaitement autonome, de sorte à ce qu’elle ne nécessite plus aucune intervention humaine.

Si Apple y parvient, il risque bien de s’agir un véritable exploit. Surtout lorsque l’on voit toutes les difficultés rencontrées par Tesla pour réussir à passer chaque niveau de la conduite autonome. De son côté, Waymo (Alphabet) semble déjà plus avancé grâce à ses quelques taxis qui circulent en parfaite autonomie dans une poignée de villes américaines. Mais Apple vise bien plus haut: des véhicules autonomes vendus aux particuliers et produits en série.

La tâche semble tellement ardue que Mark Gurman a du mal à imaginer qu’Apple puisse sortir une telle voiture pour 2025. Cette échéance serait davantage un « facteur de motivation pour l’équipe qu’une date limite stricte », explique-t-il. Néanmoins, la firme de Cupertino pourrait toujours nous surprendre. Et, pourquoi pas, au moins présenter un prototype d’ici quatre ans.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20