‘Être maître de ses produits’ : le secteur du travail adapté, modèle de la sortie de crise ?

Les sous-titres peuvent être activés.

Le site HandyMade.be, webshop inédit proposant des produits fabriqués par des travailleurs en situation de handicap, vient d’être lancé ce lundi 15 juin. Un exemple concret que le ‘made in Belgium’ peut s’affirmer et devenir un nouveau modèle.


En parcourant le site internet, on constate que les produits proposés (et fabriqués en Belgique) épousent’air du temps. Par exemple, handymade.be propose ‘des visières’, ‘des plexiglass’, ‘des masques’, énumère le président de la Fédération bruxelloise du secteur adapté (Febrap), Benoit Ceysens.

Fier de cette réactivité, il ajoute que l’on trouve aussi une gamme plus large de produits ‘de menuiserie, des bacs à plantes qui sont faits de manière tout à fait professionnelle. On trouve également de l’upcycling’. Un sens commercial qui n’a pas toujours été de mise, comme le confesse l’intéressé. Car le secteur a longtemps été dans l’ombre de grands groupes industriels.

Comme étouffés, les travailleurs en situation de handicaps restaient cantonnés à des activités de sous-traitance. Aujourd’hui, les Entreprises de travail adapté (ETA) osent se mettre en avant, car elles sont parvenues à moderniser leurs sites de production, que cela soit en termes de technologie ou de qualité. Benoit Ceysens se réjouit que son secteur puisse désormais passer à autre chose que la sous-traitance. ‘On se rend compte qu’il vaut mieux se mettre en situation d’être maître de ses produits et de produire vraiment des produits de qualité, utiles, mais réalisés par nos travailleurs en situation de handicap’. À ce titre, le site internet offre une vitrine et un canal de distribution indépendant.

Approche locale

Alors que la crise économique pousse à repenser les logiques de productions à l’échelle mondiale, le secteur du travail adapté peut s’enorgueillir d’avoir toujours été constant dans son approche ‘locale’. Cette crise devient une opportunité pour l’afficher. ‘Depuis toujours, on a travaillé de manière locale avec la population locale, mais on le faisait pour des entreprises en sous-traitante. (…). Aujourd’hui, on peut se repositionner en partenaires efficaces, fiables et locaux et en plus, avec une dimension éthique et sociale importante.’

Plus
Lire plus...
Marchés