Vers une hausse des prix pour les Tesla ?

L’actuel leader des voitures électriques (VE) pourrait bien être contraint d’augmenter le prix de ses Tesla, alors que les tarifs des matières premières nécessaires à la production des batteries de VE augmentent. La production en Chine pourrait également être mise à mal. Et cette fois-ci, le coronavirus n’est pas en cause.

L’Empire du Milieu fait face à une importante vague de chaleur, la pire depuis 60 ans, qui a contraint les autorités locales à réagir. Toutes les usines de 19 des 21 villes de la province de Sichuan, l’une des plus peuplées de Chine, doivent fermer pendant 6 jours pour soulager la pression sur le réseau électrique, alors que la population consomme davantage d’énergie pour se rafraichir. Une décision qui a forcément des conséquences. La province est en effet une plaque tournante de l’extraction de lithium, matière première clé pour la fabrication de batteries de voitures électriques, ainsi que du polysilicium, essentiel à l’industrie des panneaux solaires. Mais ce n’est pas tout.

Le plus grand fabricant de batteries pour véhicules électriques, Contemporary Amperex Technology Co. Limited (CATL), de même que le géant Intel sont directement impactés par la décision des autorités locales de fermer les usines pour 6 jours. Et elles ne sont pas les seules. Tesla, Apple, Toyota ou encore Volkswagen sont également concernées, mais indirectement.

Ces entreprises comptent en effet des fournisseurs dans la province du Sichuan. La fermeture de leurs usines met donc en péril, du moins partiellement, la production de leurs propres produits, que ça soit des batteries de voitures électriques, des semi-conducteurs, ou autres.

Une hausse des prix reportée sur le consommateur ?

Les analystes estiment que l’arrêt temporaire des usines du Sichuan pourrait provoquer une augmentation de prix du polysilicium et du lithium, à mesure que l’offre diminue. Deux jours après l’entrée en vigueur de la mesure, le prix du polysilicium a déjà augmenté, ont indiqué des responsables de l’industrie à Bloomberg. Cela ne présage rien de bon pour les jours à venir.

Reste à voir si les entreprises touchées par cette fermeture reporteront la hausse des prix des matières premières sur le consommateur. Étant donné le contexte difficile, notamment les problèmes d’approvisionnement, la guerre en Ukraine qui crée des pénuries de matières premières, mais aussi l’inflation, certaines entreprises ont déjà revu à la hausse le prix de leurs marchandises, notamment Tesla. Et elles pourraient à nouveau le faire, bien que le problème puisse être de courte de durée.

Foxconn, important fournisseur d’Apple, a d’ailleurs assuré que la sècheresse en Chine n’avait qu’un impact limité sur sa production.

Outre une possible augmentation de prix, la fermeture des usines essentielles pour la production de batteries de voitures électriques, de semi-conducteurs et de panneaux photovoltaïques pourrait tout simplement entrainer des retards de production.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20