Vandalisme, émeutes, arrestations: des milliers d’Américains en colère dans les rues pour défendre leur favori

Manifestation à Portland, Oregon (Isopix)

Des citoyens américains sont descendus dans les rues de leurs villes pour défendre un décompte qu’ils considèrent ‘juste’. Chaque camp – Biden d’un côté, Trump de l’autre – avait ses motivations propres et des demandes bien différentes.

De nombreux experts s’attendaient à des manifestations au lendemain des élections. Certains imaginaient déjà une guerre civile. Finalement, les manifestants sont restés pour la plupart pacifistes, même si plusieurs étaient armés.

Les manifestations, bien qu’elles représentent les deux camps politiques, résultent d’un même événement : la demande de Trump de suspendre les comptages dans certains États, car il considère qu’il y a fraude.

‘Count every ballot’

Des milliers de manifestants anti-Trump sont descendus dans les rues de New York, Los Angeles, Seattle, Portland, Houston, Pittsburgh, Minneapolis ou encore San Diego. Tous avaient un seul slogan ‘Count every ballot’ (en français : comptez chaque vote). Ils s’opposent de cette manière aux volontés de Donald Trump de suspendre les comptages en Pennsylvanie et dans le Michigan, où il considère que les dépouillements ne sont pas organisés légalement.

Manifestation à Portland, Oregon (Isopix)

Certaines manifestations sont restées pacifistes alors que d’autres ont presque tourné à l’émeute. À Portland, dans l’Oregon, les médias ont parlé de vandalisme et de ‘violence généralisée’. La garde nationale a dû être activée pour éviter que les événements ne dégénèrent. Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées à New York, à Minneapolis, à Los Angeles et à Portland.

Derrières ces actions, on retrouve généralement le groupe Protect the Results, une coalition d’associations locales et de syndicats.

Le candidat démocrate Joe Biden vient officiellement de donner son appui au mouvement ‘count every vote’, en tweetant une courte vidéo appelant à compter chaque voix. La vidéo montre rapidement des personnes ayant voté anticipativement ou par voie postale. Ce sont justement ces bulletins qui sont désormais comptabilisés dans les quelques Etats dont les résultats officiels n’ont pas encore été publiés.

‘Stop the count’

À Detroit, ce sont les fervents défenseurs de Trump qui sont descendus dans les rues. Suite à la demande du président sortant de suspendre le comptage dans le Michigan, des manifestants se sont regroupés devant le centre de dépouillement de Detroit. Leur slogan: ‘Stop the count’. Le centre s’est donc vu obligé de fermer portes et fenêtres, ce qui n’a fait qu’accroitre la colère des manifestants. Selon eux, le comptage manquait de transparence.

Manifestants pro-Trump à Detroit, Michigan (Isopix)

Les observateurs ont dû faire des pieds et des mains pour pouvoir entrer dans le bâtiment qui était bloqué par les gardes de sécurité, alors que l’équipe de Trump insistait pour qu’ils puissent avoir un ‘accès significatif’ au dépouillement. Mais de leur côté, les autorités de la ville affirmaient que la capacité maximale du centre avait été atteinte.

Peu de temps après, Biden a été déclaré vainqueur dans l’État du Michigan.

L’Arizona a aussi vu son flot de supporters de Trump devant le centre de dépouillement de Maricopa. Mais la Fox News a annoncé la victoire de Biden, les manifestants ont changé de slogan et ont scandé ‘Fox News sucks’, (Fox News craint).