Le virologue Van Ranst: ‘Fermer les écoles était une erreur, et ne partez pas en vacances cet été’

Le virologue Marc Van Ranst a expliqué dans une interview pour le journal Het Laatste Nieuws que la fermeture des écoles était une erreur. Il ajoute que les voyages à l’étranger prévus cet été vont être compromis par le coronavirus.

Le célèbre virologue flamand regrette que les gouvernements aient décidé d’annuler les cours dans les écoles. Les politiques n’ont pas suivi l’avis des experts sur ce sujet, dit-il. ‘Je comptais sur les écoliers pour créer une immunité de groupe’, a précisé Van Ranst. ‘Les enfants qui sont infectés ne sont généralement pas malades comme les adultes. Mais ils produisent bien des anticorps, donc ils sont hors de danger face au virus pendant plusieurs années.’

Selon lui, le fait que la France ait fermé ses écoles a augmenté la pression sur les politiciens francophones. ‘En Wallonie, les habitants regardent plus TF1 que la RTBF. Di Rupo était incapable d’expliquer aux électeurs wallons pourquoi la mesure n’était pas introduite dans notre pays.’

Les vacances d’été

Nous réfléchissons déjà aux vacances d’été, prévient Marc Van Ranst. ‘Si l’épidémie de coronavirus prend fin dans notre pays à la mi-mai ou à la fin de ce mois, cela ne signifiera pas que ce sera aussi fini dans les autres pays où le virus émerge seulement maintenant, voire où il n’a pas encore percé.’ Cela peut avoir pour conséquence que les personnes qui ont esquivé la maladie dans le propre pays, l’attrapent en partant à l’étranger et la ramènent ensuite en Belgique.

‘Personnellement, je prendrai définitivement une pause dans les voyages internationaux. L’année dernière, j’étais dans les Ardennes, c’était très chouette. Je choisirai certainement à nouveau d’aller en vacances dans mon propre pays. Déjà simplement pour soutenir le secteur de l’Horeca. Nous pouvons aussi aller à la mer si nous laissons assez de distance entre chacun d’entre nous.’

Festivals d’été

Van Ranst pense aussi que la plupart des festivals comme Graspop (18-21 juin), Rock Werchter (2-5 juillet) et Tomorrowland (17-26 juillet) devront être annulés, à l’instar du festival anglais Glastonbury (24-28 juin). ‘Si vous laissez des personnes venant de pays où la maladie fait encore rage, voyager en Belgique, vous risquez de réintroduire le virus ici. De plus, de nombreux artistes vont annuler – je l’espère bien plus qu’une interdiction de voyage.’

Le virologue ne voit pas de problème pour les plus petits festivals. ‘À condition qu’il n’y ait plus aucune contamination. Et comme on peut le voir en Chine, l’épidémie perdure pendant un moment en phase finale.’

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés