Ursula von der Leyen propose de reconstruire l’Ukraine avec l’argent gelé des oligarques russes

Mercredi, la Commission européenne a proposé l’octroi d’un prêt de 9 milliards d’euros à l’Ukraine pour qu’elle puisse un tant soit peu garder la tête hors de l’eau. Ce ne sera bien sûr pas suffisant pour reconstruire le pays une fois la guerre terminée. Et si une des solutions venait des avoirs gelés des oligarques russes, voire des actifs gelés de la banque centrale russe ?

Si la guerre en Ukraine semble encore loin d’être finie, l’Union européenne réfléchit déjà à l’après. Elle veut aider le pays à se reconstruire. Selon Ursula von der Leyen, l’idée d’utiliser l’argent gelé des oligarques russes est sur la table.

« Nos avocats travaillent intensément à la recherche des moyens possibles d’utiliser les avoirs gelés des oligarques pour la reconstruction de l’Ukraine. Je pense que la Russie devrait également apporter sa contribution », a déclaré jeudi la présidente de la Commission européenne à ZDF.

En outre, Ursula von der Leyen a indiqué être favorable à l’idée de coupler la reconstruction à long terme de l’Ukraine avec les réformes nécessaires à son adhésion à l’Union européenne. « Le processus d’adhésion dépend beaucoup de la façon dont le candidat se comporte et de ce qu’il fait. L’Ukraine veut adhérer à l’UE à tout prix, ce qui signifie que la motivation est grande pour entreprendre les réformes qui sont nécessaires », a-t-elle déclaré. « Nous devrons cofinancer la reconstruction de l’Ukraine… Il est logique de s’attaquer aux réformes en même temps, par exemple en luttant contre la corruption ou en renforçant l’État de droit. »

Une idée déjà soumise par Charles Michel

Dans ce dossier, la présidente de la Commission européenne peut compter sur le soutien du président du Conseil européen. Début mai, interrogé par Interfax-Ukraine Charles Michel s’était dit « absolument convaincu qu’il est extrêmement important non seulement de geler les avoirs mais aussi de rendre possible leur confiscation, de les rendre disponibles pour la reconstruction du pays ».

Plus tôt cette semaine, le ministre allemand des Finances Christian Lindner s’est montré plus prudent, déclarant qu’il fallait voir ce qui était « légalement possible » et qu’il était nécessaire de « respecter l’Etat de droit même si nous avons affaire à des oligarques russes ».

En revanche, le ministre allemand s’est dit favorable à l’idée de saisir les actifs étrangers de la banque centrale russe pour financer la reconstruction de l’Ukraine. Environ 300 milliards de dollars de réserves d’or et de devises russes ont été gelés à travers le monde jusqu’à présent, dont 100 milliards rien qu’aux États-Unis.

« Nous avons déjà cette discussion au sein du G7 et de l’UE, et des propositions sont sur la table », a fait savoir Christian Lindner.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20