Ursula von der Leyen, en visite sur le site Pfizer de Puurs, annonce une excellente nouvelle pour l’UE

Ursula von der Leyen et Alexander De Croo lors de leur visite du site Pfizer à Puurs. (Frederic Sierakowski / Isopix / pool Doppagne)

Ce vendredi, Ursula von der Leyen a visité les installations de Pfizer à Puurs, le principal site de production européen de vaccins contre le Covid-19 du fabricant américain. Visiblement, ça lui a plu.

Grande effervescence ce vendredi sur le site Pfizer de Puurs (province d’Anvers). L’usine accueillait la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, accompagnée notamment du Premier ministre belge Alexander De Croo et du PDG de Pfizer Albert Bourla.

L’occasion pour von der Leyen d’adresser un signal positif au sujet de la campagne de vaccination de l’UE. Alors que l’objectif d’avoir vacciné 70% des adultes avait été fixé pour la fin de l’été, il pourrait déjà être rempli dès le mois de juillet, a-t-elle avancé. En tout cas, les Etats membres disposeront de suffisamment de doses pour atteindre ces chiffres.

‘Au début de notre campagne de vaccination, nous avons connu des difficultés, mais grâce à notre large portefeuille de vaccins, ainsi qu’à des fournisseurs stables et fiables, nous avons pu inverser la tendance’, s’est réjouie la présidente de la Commission européenne.

Compliments pour la Belgique

En un an, l’usine de Puurs peut produire un milliard de doses. Une capacité qui va être encore revue à la hausse. L’Agence européenne du médicament (EMA) a approuvé une augmentation des capacités de production du site de l’ordre de 20%.

Von der Leyen a également annoncé que la Commission européenne était en train de négocier un nouveau contrat avec Pfizer portant sur 1,8 milliard de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19, entre 2021 et 2023. ‘Pour les doses de rappel et pour lutter contre les variants’, a-t-elle précisé.

La présidente de la Commission européenne a également tenu à féliciter Pfizer et la Belgique. ‘Le vaccin le plus important pour la campagne européenne est fabriqué à Puurs’, a-t-elle affirmé, ajoutant que la Belgique était une ‘centrale à vaccins’.

L’Europe donne plus que ce qu’elle ne prend

Enfin, von der Leyen a aussi rappelé le rôle joué par les usines européennes en vue d’approvisionner le monde entier en vaccins. ‘Nous sommes la pharmacie du monde. Nous, Européens, en sommes fiers et invitons les autres à se joindre à nous’.

D’après les chiffres avancés par la présidente de la Commission européenne, l’Europe a exporté 155 millions de doses auprès de 87 pays depuis le mois de décembre. C’est un peu plus que le nombre de doses livrées aux pays de l’Union (150 millions, dont 123 millions administrées).

Malgré cet élan d’optimisme, rappelons que l’UE reste très en retard par rapport à d’autres grandes puissances mondiales. Seuls 19,4% de ses habitants ont reçu au moins une dose, tandis que le Royaume-Uni et les Etats-Unis affichent des taux de respectivement 49,8 et 40,9%. Leader mondial (sans compter les Etats de moins d’un million d’habitants), Israël approche déjà les 60%.

Sur le même sujet: