Une troisième dose d’AstraZeneca permet d’améliorer son efficacité contre le variant Beta

Après avoir sorti son vaccin contre le Covid-19, AstraZeneca a continué les essais cliniques pour trouver de nouvelles manières d’améliorer l’efficacité du produit. La dernière étude montre qu’une troisième dose améliore l’efficacité, notamment contre le variant Delta. Elle montre aussi que les deux premières doses peuvent être bien plus éloignées l’une de l’autre.

Pourquoi est-ce important ?

Le variant Delta se propage de plus en plus dans le monde. Au Royaume-Uni, il devient dominant par rapport aux autres souches et c'est également ce qui devrait arriver en Belgique. Les experts craignent que ce variant, plus contagieux, soit résistant au vaccin et provoquent de nouvelles vagues de contaminations. Les entreprises pharmaceutiques réfléchissent donc à des solutions à ce variant.

Pfizer a déjà annoncé il y a plusieurs mois qu’une troisième dose du vaccin serait nécessaire pour maintenir la protection immunitaire contre le Covid-19 et ses variants. Et ce lundi, c’est AstraZeneca qui vient le confirmer.

L’entreprise britannique a réalisé un essai clinique sur 90 personnes – âgées entre 18 et 55 ans – qui avaient déjà participé aux premiers essais. Ils ont reçu une troisième dose en mars dernier. L’idée était de vérifier si une dose de rappel permettait de renforcer l’immunité contre le Covid-19, sans que l’adénovirus devienne inoffensif.

Après la troisième dose, une augmentation des anticorps a bien été observée dans le corps des participants. Leur immunité contre le Covid-19 et contre les variants Alpha, Beta et Delta s’est donc améliorée.

Espacer les deux premières doses

L’étude a également permis d’administrer une seconde dose aux personnes qui pendant les premiers essais n’en avaient reçu qu’une. Il s’est donc écoulé plus de 10 mois entre la première et la seconde dose du vaccin AstraZeneca. Et l’immunité s’est tout de même renforcée.  

L’étude a également montré que l’immunité induite par la première dose se maintenait pendant près d’un an, bien que les anticorps aient fortement baissé. Toutefois, après la seconde dose, leur niveau explosait à nouveau. Cela signifie qu’il est possible d’espacer encore plus les deux premières doses, si c’est nécessaire, et de bénéficier tout de même d’une aussi bonne immunité.

Nouveau vaccin

AstraZeneca et Oxford, dans le même temps, travaillent sur une adaptation de leur vaccin, plus résistant aux nouveaux variants. Les essais cliniques viennent seulement de commencer. Il pourra être administré à des personnes qui n’ont pas encore été vaccinées, en deux doses. Mais il pourra également être administré comme rappel à des personnes ayant reçu deux doses des vaccins d’AstraZeneca, de Pfizer ou de Moderna.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés