Covid-19: ce médicament réduirait les risques de décès de 80%

Julie Sebadelha/ABACAPRESS.COM

Encore en essais cliniques, le médicament de la petite société pharmaceutique britannique Synairgen montre déjà des résultats remarquables.

Les premières conclusions des essais cliniques sur le SNG001 montrent une réduction du risque de décès ou de symptômes graves de 80% chez les patients atteints par le coronavirus.

Récupération complète

Les essais n’ont pour l’instant eu que sur 220 patients. Une partie a reçu la molécule et l’autre un placebo. Avec le SNG001, les patients avaient 79% de risques en moins de mourir ou de nécessiter de l’assistance d’un respirateur. En outre, ceux qui avaient reçu le médicament étaient deux fois plus susceptibles de se remettre complètement de la maladie. La période d’hospitalisation était d’ailleurs divisée par trois, comparée au groupe témoin.

Le produit est basé sur une molécule nommée interféron beta, que le corps produit normalement en masse quand il est attaqué par un virus. La firme espérait donc qu’en étant absorbé, ce médicament produirait une réponse immunitaire.

Bond en bourse

Lorsque la nouvelle a été communiquée, les actions de Synairgen ont grimpé en flèche. Les titres s’échangeaient avec une hausse de 373% du prix par rapport à l’ouverture de la bourse. La capitalisation boursière de la firme à 235,4 millions de livres sterling, soit 259,11 millions d’euros.

Synairgen a travaillé précédemment avec AstraZeneca pour ce médicament. Cette dernière, elle aussi composée d’une équipe universitaire britannique, travaille aujourd’hui sur la production d’un vaccin contre le covid-19. À l’époque, les deux firmes avaient testé le SNG001 contre les crises d’asthme majeur. Il n’y avait toutefois pas assez de sujets, l’expérience avait été annulée.