Markten:
Markten inladen...

JEUDI 13 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Un test et une quarantaine pour les Belges qui reviennent des zones à risques

Logo Business AM
Crise du coronavirus

07/07/2020 | Baptiste Lambert | 5 min de lecture

Isopix

La confusion politique autour des voyages à l’étranger devrait être clarifiée ‘dans les prochains jours’. La Flandre a elle déjà pris les devants. Côté francophone, on se dirige également vers un test et une mise en quarantaine obligatoires, mais on attend l’avis définitif des experts.

Depuis ce week-end, les experts nous mettent en garde contre les voyages à l’étranger. ‘Il est préférable de rester en Belgique cet été’, résumait Marc Van Ranst ce lundi.

Cela fait plus de trois semaines que les frontières sont ouvertes. Mais aucune consigne claire n’a été établie concernant les personnes qui se rendraient dans des zones à risques, comme c’est le cas à Lisbonne, dans certains Länder allemands ou plus récemment en Catalogne.

Pourtant, le politique avance dans la plus grande confusion, se renvoyant la balle entre le fédéral et les entités fédérées. Un triste spectacle qui a conduit la Flandre à prendre les devants. Un test et une mise en quarantaine seront appliqués à tous les touristes belges revenant d’une zone à risques. Le souci, c’est que ce ne sera pas obligatoire, car la loi l’interdit pour le moment.

Du côté francophone, ça tergiverse encore. On attend les réunions et l’avis des experts qui se réunissent en ce moment même. On se dirige également vers un test et une mise en quarantaine, reste à voir qui devra les mettre en place.

15 jours et 2 tests

Concrètement, la procédure devrait être la même que pour le contact tracing. Pour les personnes qui ont passé plus de 15 minutes à moins d’un mètre de distance avec des cas avérés. Elles doivent se faire tester et rester 15 jours en quarantaine à leur domicile. Ces personnes sont ensuite testées une 2e fois à la sortie de leur quarantaine.

Pour le président du MR, Georges-Louis Bouchez, interrogé sur LN24, le tracing sera justement l’enjeu majeur de ces prochains mois: ‘Plus on aura un tracing performant, moins on devra confiner des groupes de personnes. Il faut une application qui respecte la vie privée, mais il faut surtout une application qui arrive rapidement.’ Le mois de septembre est avancé, ‘un peu tard’, selon le président libéral.

À vos risques et périls

Reste que si vous vous rendez dans une zone à risques, aucun rapatriement ne sera prévu, a déjà prévenu le ministre des Affaires étrangères. Il est vous est toutefois conseillé de rentrer au pays.

Si des vols retours sont prévus vers la Belgique ou que vous rentrez avec votre véhicule, il vous sera alors fortement recommandé de subir un test et de vous mettre en quarantaine.

Mais si vous avez contracté de Covid, vous ne bénéficierez de la couverture de la mutuelle et de votre assurance, uniquement si la destination au moment de votre réservation bénéficiait d’un code vert sur le site des Affaires étrangères.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | La citation du jour