Un nouveau type de réacteur à sels fondus « peut prendre en charge les énergies renouvelables » et « constitue une alternative bon marché à la technologie nucléaire »

La société énergétique canado-britannique Moltex a lancé le réacteur à sels fondus « Flex », une installation qu’elle qualifie d’alternative à faible coût à la technologie nucléaire « ordinaire ». Un réacteur est à peu près de la taille d’une maison moyenne à deux étages et peut alimenter 40.000 foyers.

Pourquoi est-ce important ?

Les réacteurs à sels fondus sont l'une des nombreuses innovations dans le monde de l'énergie nucléaire. À la lumière des crises climatique et énergétique, l'énergie atomique est à nouveau sous le feu des projecteurs. La production de cette source d'énergie ne dégage pas de dioxyde de carbone, et elle est généralement considérée comme très fiable.

Le Flex utilise du sel fondu à la fois comme combustible et comme agent de refroidissement, selon la société. Cela permet d'extraire la chaleur du réacteur par convection naturelle, sans avoir recours à des pompes.

https://twitter.com/MoltexEnergy/status/1575452999564120067

Du sel fondu ?

Un réacteur à sels fondus (RSF) est une cuve de sel liquide chaud dans laquelle se produit une réaction nucléaire. Le sel contient le combustible nucléaire, ainsi qu'un certain nombre d

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20