Un hélicoptère réussit l’exploit d’attraper une fusée qui tombe du ciel… mais la fait tomber dans l’océan: « Un pas en avant monumental »

La semaine dernière, nous vous annoncions que la société américaine Rocket Lab se préparait à accomplir une mission historique: intercepter un étage de fusée en train de retomber sur Terre. L’opération ne s’est finalement pas déroulée tout à fait comme prévu, mais elle reste très encourageante.

Rocket Lab visait une prouesse jusqu’alors jamais accomplie dans l’histoire spatiale. À savoir attraper, à l’aide d’un hélicoptère muni d’un crochet, un étage de fusée (ralenti par un parachute) en train de retomber sur Terre. Puis l’amener vers un navire, chargé quant à lui de l’acheminer vers un local terrestre de l’entreprise. Objectif qui sous-tendait cette mission: rendre ses fusées réutilisables.

Après plusieurs reports causés par des conditions météorologiques défavorables, l’opération a finalement été réalisée ce mardi. Comme prévu, Rocket Lab a lancé une fusée depuis un site néozélandais, laquelle a mis 34 satellites en orbite. Comme prévu, un des deux étages s’est détaché peu après le lancement, entamant sa descente vers la Terre. Comme prévu, son parachute s’est déployé, ralentissant très fortement sa descente. Comme prévu, un hélicoptère s’est envolé et a réussi à accrocher le parachute et la fusée.

Mais la fin de la mission ne s’est par contre pas déroulée comme désiré. Peu après avoir accroché le parachute, l’hélicoptère a relâché sa prise. L’étage de la fusée a fini sa course dans l’océan – ce qui devait être évité, car l’eau salée peut provoquer de la corrosion et des dégâts. Il a donc dû être repêché avant d’être ramené à bon port.

La prise débute à partir de la 52e minute.

« L’étage est en excellent état »

La conseillère en communication de Rocket Lab, Murielle Baker, a d’abord déclaré que la mission était un succès. Elle est ensuite revenue sur ses propos, indiquant que le pilote de l’hélicoptère a largué la fusée « à sa discrétion » après avoir fait l’expérience d’une « caractéristique de charge différente » de celle qu’il avait observée lors des essais.

« L’étage est cependant en excellent état, et nous avons hâte de l’évaluer en détail lorsqu’il sera de retour ici, dans l’usine », a-t-elle commenté, qualifiant la capture de « spectaculaire » et de « pas en avant monumental ».

Il est vrai que, si elle n’a pas été un succès de bout en bout, la mission de Rocket Lab a été bien mieux réalisée que l’essai similaire tenté par la NASA en 2004. À l’époque, l’agence spatiale américaine avait voulu capturer avec un hélicoptère une sonde (contenant des particules s’étant détachées du Soleil). Mais les parachutes ne s’étaient même pas déployés. Il avait, là aussi, fallu repêcher la sonde, tombée dans l’eau.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20