Les plus grandes banques optent pour la technologie de la blockchain

Six grandes banques, dont Barclays, Crédit Suisse et HSBC, se sont associées sur la proposition de la banque suisse UBS pour créer une nouvelle monnaie numérique, basée sur la technologie de la «blockchain ». Selon les analystes nous sommes à la veille d’une révolution dans la façon dont les actions, obligations et autres investissements sont manipulés. Quand les banquiers concluent des transactions, ils font des accords (par exemple : l’échange d’une somme d’argent contre l’action d’une entreprise). Ces accords sont ensuite exécutés le lendemain (le paiement est effectué, la part est remise à l’acheteur). Deux obstacles entravent encore l’exécution rapide de cette transaction : la rapidité (il faut souvent plusieurs jours entre le transfert d’une somme d’argent et son encaissement) et le risque que l’une des parties ne respecte pas le contrat (qu’elle ne paie pas). La technologie blockchain a le potentiel de résoudre ces deux problèmes, parce qu’elle assure une manipulation rapide et garantie de cette opération.

Comment cela fonctionne ?

La technologie de la blockchain est celle qui est derrière la cryptomonnaie Bitcoin. Cette même blockchain permet d’envoyer un actif numérique unique à d’autres utilisateurs d’Internet avec une garantie de sécurité. Tout le monde peut vérifier la transaction et personne ne peut la contester. L’impact des signatures numériques, des contrats, des clés et bien sûr, de l’argent numérique est énorme.Le Utility Settlement Coin (USC)  (USC)  est maintenant devenu une monnaie numérique – à la différence Bitcoin – avec la même valeur que les espèces (1 USC euro aurait la même valeur qu’un euro physique). Mais l’idée derrière l’initiative d’UBS est que le règlement en monnaie numérique est plus rapide (un délai qui se calcule en termes de secondes plutôt qu’en termes de jours) et moins cher (chaque année, le secteur financier paie encore 65 à 80 milliards de dollars de coûts d’exécution des transactions). La rapidité de la transaction réduit également les chances que l’une des deux parties tente de se dégager d’une transaction préalablement convenue.

Pourquoi est-ce important?

Les banques centrales, banques commerciales, banques d’investissement, start-up … FINTECH travaillent depuis un certain temps sur le développement d’une infrastructure qui permette de régler les transactions d’une nouvelle manière. Cela prendra un certain temps (l’USC ne sera pas opérationnel d’ici la fin de l’année 2018), mais il semble maintenant que la technologie de la blockchain ait enfin gagné la bataille contre les techniques de financement de la vieille école.Les monnaies numériques pourraient aussi donner un énorme coup de pouce à l’économie. Lorsque le paiement devient moins coûteux, il reste plus d’argent à consacrer à des investissements réels, ce qui  stimule la croissance économique.