Interdite par Jack Dorsey, la publicité politique va faire son retour sur Twitter

Nouveau changement en vue sur Twitter. Interdite depuis un peu plus de trois ans, la publicité politique va être autorisée à nouveau.

Pourquoi est-ce important ?

L'arrivée d'Elon Musk à la tête de Twitter a refroidi de nombreux annonceurs, sa politique de modération bien plus souple leur faisant craindre le pire en termes de discours haineux sur la plateforme. Or, avant qu'il ne débarque, 90% des revenus de l'entreprise provenaient de la publicité.

Dans l’actu : la publicité politique va réapparaître sur Twitter.

  • Mardi soir, le compte Twitter Safety a annoncé que la plateforme allait, dans les semaines à venir, « étendre la publicité politique » autorisée.
  • En outre, dès à présent, Twitter opère à un « relâchement de sa politique pour les publicités basées sur des causes aux USA ».
    • « À l’avenir, nous alignerons notre politique publicitaire sur celle de la télévision et des autres médias », a ajouté le compte.

Le détail : Dorsey l’avait bannie.

  • Twitter n’a pas encore donné la date à partir de laquelle la publicité politique allait être autorisée à nouveau.
  • Il s’agira en tout cas d’un changement notable depuis novembre 2019, lorsque Jack Dorsey les avait interdites.
  • À l’époque, le patron de Twitter avait indiqué que, selon ses équipes et lui, « la portée des messages politiques doit être méritée, et non achetée ».
    • Dans un long thread, Jack Dorsey avait développé sa pensée.
    • Il avait notamment déclaré que payer pour une portée politique avait « des ramifications importantes » que l’infrastructure démocratique du moment n’était « peut-être pas prête à gérer ».
  • La décision de Twitter avait également été prise suite à de nombreuses critiques l’accusant d’avoir été un important moteur de la désinformation électorale.
  • Également interdite depuis 2019, la publicité pour des causes est, elle, déjà à nouveau autorisée aux États-Unis.
    • Par ce terme, Twitter vise les « publicités qui éduquent, sensibilisent et/ou appellent les gens à agir en lien avec l’engagement civique, la croissance économique, la gérance de l’environnement ou les causes d’équité sociale ».
    • En assouplissant sa politique en la matière, Twitter dit espérer « faciliter la conversation publique autour de sujets importants ».
    • On ne sait pas encore si la publicité pour des causes sera à nouveau autorisée ailleurs qu’aux USA à l’avenir.

L’élection présidentielle arrive

Et maintenant : cela va-t-il vraiment rapporter beaucoup d’argent ?

  • Au-delà des explications avancées par Twitter, il pourrait aussi s’agir d’une stratégie visant à attirer de nouveaux revenus.
  • Dans les semaines qui ont suivi l’arrivée d’Elon Musk à la tête de l’entreprise, de nombreux annonceurs ont pris peur.
    • En effet, s’autoproclamant « absolutiste de la liberté d’expression », le nouveau patron de Twitter a déjà bien assoupli les politiques de modération de contenu
    • Il n’a d’ailleurs pas hésité longtemps avant de réhabiliter des comptes (surtout de droite) qui avaient été bannis suite à la propagation de discours de haine.
  • Toutefois, rien ne dit que le retour de la publicité autour des causes et de la publicité politique vont vraiment faire grimper les revenus de Twitter.
    • Il y a trois ans, l’ancien directeur financier de Twitter, Ned Segal , avait indiqué que la publicité politique avait rapporté moins de 3 millions de dollars dans le cadre des élections de mi-mandat de 2018.
    • Or, comme le note Politico, en 2018, le chiffre d’affaires total de Twitter avait été de 3 milliards de dollars.
  • Enfin, on rappellera qu’une élection présidentielle se tiendra l’an prochain aux États-Unis.
    • Forcément, le retour de la publicité politique sur Twitter sera exploité par les candidats, et leurs dépenses en la matière seront passées au peigne fin.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20