Tournant majeur dans le secteur mondial de l’électricité ? Les énergies fossiles laissent place au renouvelable

(Isopix)

L’année dernière, l’utilisation d’énergies fossiles comme le charbon et le pétrole pour générer de l’électricité en Europe, aux Etats-Unis et en Inde a diminué. Dans le même temps, la consommation totale semble pourtant avoir augmenté. Nous sommes donc face à un tournant majeur dans le mixe énergétique mondial.

C’est en tout cas la conclusion d’une étude menée par Tomas Kaberger, professeur en génie énergétique à la Chalmers University of Technology en Suède. L’étude se base sur les données couvrant de plus de 70 % de la production mondiale d’électricité.

La fin d’une époque

‘Les Etats-Unis, l’Union européenne et l’Inde sont trois des quatre plus gros producteurs d’électricité issue d’énergie fossiles au monde’ explique Kaberger. ‘La diminution du charbon dans la production d’électricité suggère que l’ère des combustibles fossiles arrive à sa fin’.

Les recherches ont montré que la production d’électricité à partir de pétrole a baissé de 156 TWh l’année dernière. Cette diminution correspond à la consommation annuelle d’un pays comme l’Argentine.

Les énergies renouvelables ont, quant à elles, produit 297 TWh en plus par rapport à l’année passée. La production totale d’électricité, toutes sources confondues, n’a augmenté que de 233 TWh.

‘Le phénomène est soutenu par des facteurs économiques’ souligne Kaberger. ‘L’électricité durable devient moins chère. De ce fait, elle peut rivaliser de plus en plus avec les sources fossiles ou le nucléaire. De nouveaux développements dans le secteur de l’énergie durable devraient faire accélérer le déclin des énergies fossiles. La demande de pétrole devrait bientôt connaitre un pic absolu’.

Fukushima

La Chine, le plus gros producteur d’électricité au monde, ne suit pas la même tendance. ‘La production d’électricité issue d’énergies fossiles a augmenté de 120 TWh’ affirme Kaberger. ‘Mais même là, les sources d’énergies renouvelable ont connu une croissance plus rapide de leur production, avec 157 TWh en plus en 2019.’

Il y a 10 ans, l’utilisation des énergies fossiles avait déjà connu une baisse. En cause: la crise financière mondiale. La consommation avait alors aussi baissé.

Kaberger note aussi que l’énergie nucléaire a vu sa production augmenter de 91 TWh l’année dernière. ‘Cela est dû au redémarrage de plusieurs réacteurs au Japon neuf ans après la catastrophe de Fukushima’, a précisé le scientifique.

Lire aussi: