Heliogen construit le premier haut-fourneau à énergie renouvelable

Heliogen utilise combine l'utilisation de miroirs et d'intelligence artificielle pour concentrer la chaleur solaire

La start-up Heliogen développe un haut-fourneau à énergie renouvelable: des centaines de miroirs concentrent les rayons du soleil pour atteindre jusqu’à 1.000 degrés. Bill Gates soutient le projet.

Il s’agit là d’une première qui pourrait bien transformer les industries les plus polluantes. La start-up Heliogen est parvenue à concentrer les rayons du soleil, grâce à un système de miroirs et d’intelligence artificielle, pour atteindre de très hautes températures – jusqu’à 1.000 degrés actuellement – sans rejet de CO2, rapporte la chaîne CNN Business.

Heliogen offre donc une piste de choix pour les industries polluantes, à l’instar de la fabrication du béton. Celle-ci génère, à elle seule, 7% des émissions de CO2, selon l’Agence internationale de l’énergie. Et en atteignant des températures dépassant les 1.000 degrés, la start-up pourrait bien intéresser d’autres industries, comme celles du verre ou du métal.

Un procédé nouveau

Habituellement, l’énergie solaire passe par des panneaux pour produire de l’électricité ou de la chaleur. Mais en concentrant à l’extrême l’énergie solaire, Heliogen parvient à alimenter un haut-fourneau.

Heliogen utilise des miroirs pour concentrer les rayons du soleil

‘La technologie que vous avons déployée vient concurrencer les combustibles fossiles en matière de prix, tout en ne produisant aucune émission carbone’ résume le fondateur et CEO d’Heliogen, Bill Gross.

Bill Gates intéressé

L’entreprise basée à Los Angeles a déjà reçu le soutien de Bill Gates: ‘Sa capacité à atteindre les températures élevées requises pour ces procédés est une avancée prometteuse, à l’heure où il s’agit de remplacer les combustibles fossiles’, a-t-il déclaré dans un communiqué. D’autres acteurs de la Silicon Valley ont également marqué leur intérêt pour l’entreprise.

Le CEO d’Heliogen a déjà indiqué vouloir étendre son procédé à la fabrication d’hydrogène qui, elle, nécessite d’atteindre 1.500 degrés. Le gaz ainsi produit, sans rejet de CO2, servirait comme carburant pour voitures.

Heliogen veut remplacer les carburants fossiles par l’énergie solaire.