Tesla prêt à tout pour renflouer les caisses

Tesla offre aux consommateurs américains une prime de 7 500 dollars pour ses Model Y et Model 3, afin de soutenir la demande.

Pourquoi est-ce important ?

Tesla craque sur les marchés. Beaucoup ont évoqué le rachat de Twitter comme cause de distraction pour le fantasque milliardaire. Ses ventes d'actions et la politique monétaire de la Fed auraient fait le reste. Mais c'est oublier que le cœur du problème est désormais ailleurs : la baisse de la demande.

L’actualité : Tesla propose des réductions pour les consommateurs américains, rapporte Bloomberg, et des pleins gratuits pour les clients français, fait savoir BFM Business.

  • Aux États-Unis, la remise de 7500 dollars sur les nouvelles berlines Model 3 et les Model Y est le double de ce que la société offrait au début du mois. Cela reflète un changement anticipé du montant du crédit d’impôt auquel certains consommateurs auront droit au début de l’année prochaine.
  • En France, 10 000 km de recharge sur le réseau Superchargeur sont offerts à l’achat d’une Tesla avant la fin de l’année de 2022. « Prenez livraison d’un modèle neuf entre le 15 décembre 2022 et le 31 décembre 2022 pour bénéficier de 10.000 kilomètres gratuits sur le réseau Superchargeur », peut-on lire sur le site français de Tesla.
  • Cette promotion n’est valable que pour les achats effectués avant le 31 décembre. Les acheteurs devront toutefois faire preuve de patience à cause « d’une forte demande », indique le constructeur.
  • Il est très inhabituel pour Tesla d’offrir de tels avantages, car Elon Musk applique depuis des années une politique de non-remises. Par exemple, le mois dernier, la société s’est écartée de la politique de son PDG à ne pas dépenser en publicité traditionnelle en faisant la promotion de ses produits sur une chaîne de télévision commerciale locale en Chine.

Le contexte : Depuis l’annonce du rachat de Twitter, Tesla est dans la tourmente.

  • Les acheteurs ont craint que le milliardaire américain délaisse Tesla pour son nouveau jouet. Le contexte économique a fait le reste : l’action Tesla a perdu 65,59% en 2022.
  • Elon Musk a vendu deux fois des actions Tesla qui lui appartenaient en cette fin d’année. Et ce, pour près de 7,5 milliards de dollars. La première fois, début novembre et une deuxième fois en cette mi-décembre. Il a promis qu’il n’en vendrait plus d’actions ces deux prochaines années. Les investisseurs aimeraient bien le croire.
  • Avec ces ventes, Elon Musk ne détient, plus que, 13,4% des parts de Tesla.
  • La chute des actions de Tesla n’est pas due qu’à la vente des actions d’Elon Musk. La baisse de productions de la méga-usine de Shanghai provoqué par la politique stricte du zéro Covid en Chine a aussi mis à mal le cours des actions Tesla.
  • Bien que Musk ait déclaré ce mois-ci sur Twitter que Tesla se porte « mieux que jamais », la société a déjà indiqué qu’elle s’attendait à ne pas atteindre son objectif d’augmenter les livraisons de 50 % cette année. La production du constructeur automobile a dépassé les livraisons de plus de 22 000 véhicules au cours du 3e trimestre, mais il a préparé les investisseurs à un décalage pour ce trimestre.

Conclusion : le cœur du problème.

  • Autrement dit, le principal problème de Tesla n’est plus le rachat de Twitter ou même la hausse des taux d’intérêt qui font mal au secteur de la tech. Le principal problème de Tesla est désormais la demande : « Tesla commence clairement à voir la demande se fissurer en Chine et aux États-Unis, alors que la concurrence entre les véhicules électriques s’intensifie dans tous les domaines », a déclaré Dan Ives, analyste technique chez Wedbush Securities, cité par CNN Business. « Les réductions de prix que Tesla a décrétées ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. » L’action a tellement plongé que l’on peut désormais parler de Krach.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20