Terra, nouveau centre wallon de recherche de pointe en agriculture

Un nouveau centre de recherche international sur l’agriculture du futur nommé « Terra Research Center » est en cours de construction à la faculté Agro-Bio Tech de Gembloux. Ce projet, financé à hauteur de 20 millions d’euros par la Région wallonne, la Fédération Wallonie-Bruxelles et le FNRS vient d’être révélé au public, rapporte la RTBF.

Un nouveau centre de recherche international sur l’agriculture du futur nommé « Terra Research Center » est en cours de construction à la faculté Agro-Bio Tech de Gembloux. Ce projet, financé à hauteur de 20 millions d’euros par la Région wallonne, la Fédération Wallonie-Bruxelles et le FNRS vient d’être révélé au public, rapporte la RTBF.

La superficie du Terra Research Center atteindra 4.000 mètres carrés. Au sein de ces installations, on trouvera des bureaux, des laboratoires scientifiques ainsi que des unités de production. Pour leurs recherches, les scientifiques auront à leur disposition du matériel et des outils hi-tech, nécessaires au développement de l’agriculture du futur.

L’innovation au service de l’agriculture

L’objectif de ce projet est de réunir un nombre important de chercheurs autour des questions environnementales et d’agriculture de manière à générer une créativité et une innovation au service de l’agriculture, a expliqué à la RTBF, Eric Haubruge, vice-recteur de l’université de Liège.

Le Terra Research Center disposera d’outils de pointe comme l’Ecotron, un dispositif qui permet d’étudier le comportement d’un écosystème, d’une culture dans des conditions contrôlées selon des paramètres tels que la température, la luminosité ou encore la pluviométrie. Il sera ainsi possible d’analyser le comportement d’une culture en cas de hausse de la température moyenne de 2 ou 3 degrés.

75 chercheurs-enseignants et une centaine de doctorants feront partie du Terra. Les principales thématiques que les chercheurs développeront sont articulées autour de 28 projets interdisciplinaires au sein de de domaines tels que l’environnement, l’agriculture et l’alimentation.

Enfin, Terra fonctionnera également comme un incubateur d’entreprises via lequel des startups pourront être lancées en fonction des avancées des recherches, conclut la RTBF.