Suppression d’emplois, partage payant de tweets: les pistes envisagées par Elon Musk pour rembourser son emprunt

Début de semaine, Twitter a accepté l’offre d’achat d’Elon Musk pour 44 milliards de dollars. Si le PDG de Tesla est la personne la plus riche du monde, il s’est tourné vers des investisseurs et des banques pour rassembler le montant. Et pour les convaincre de prendre part au projet, Musk a dévoilé plusieurs pistes pour rembourser leur investissement et gagner de l’argent avec Twitter.

L’objectif d’Elon Musk avec le rachat de Twitter – si cela se concrétise vraiment – n’est pas uniquement de rendre la liberté d’expression aux utilisateurs, il veut également faire de l’argent. De toute manière, il n’a pas réellement le choix puisqu’il se retrouve avec une dette d’environ 24 milliards de dollars sur les bras – une partie de la somme provient en effet de la fortune personnelle d’Elon Musk. Une contrainte à laquelle avait pensé l’excentrique milliardaire lorsqu’il a été frappé à la porte des banques et autres investisseurs pour leur proposer de prendre part à l’aventure. C’est ainsi qu’Elon Musk a évoqué plusieurs solutions pour générer de l’argent grâce à la plateforme.

L’homme avait pourtant indiqué lors de la conférence TED 2022 du 14 avril ne pas être intéressé par la question économique, mais par la nécessité de rendre la liberté d’expression aux utilisateurs de la plateforme. « Mon fort sentiment intuitif est qu’il est extrêmement important pour l’avenir de la civilisation d’avoir une plateforme publique de confiance maximale et largement inclusive. Je ne me soucie pas du tout de l’économie », avait-il affirmé.

Élagage chez les employés

L’une des solutions envisagées consiste à supprimer des emplois au sein de Twitter. « Bien que rien ne soit gravé dans le marbre – et Musk lui-même n’avait pas accès aux données financières non publiques de Twitter à l’époque – il a spécifiquement mentionné les suppressions d’emplois », a indiqué Bloomberg dans un rapport, relatant les propos de personnes proches du dossier. Cette possible suppression d’emplois serait le résultat de « gain d’efficacité » au sein de l’entreprise, rapporte le Washington Post.

Le département politique de Twitter pourrait être le plus visé par ces suppressions d’emplois, étant donné le souhait d’Elon Musk de privilégier la liberté d’expression, mais aussi ses précédents tweets concernant les politiques de la plateforme.

Pour faire d’autres économies, l’homme souhaiterait également sévir contre la rémunération des dirigeants et membres du conseil d’administration.

Tweets rémunérateurs

Elon Musk a évoqué de nouvelles fonctionnalités pour augmenter les revenus de l’entreprise, parmi lesquelles la possibilité de gagner de l’argent avec des tweets, indique Reuters. Les publications postées sur Twitter contenant des informations importantes ou devenant virales pourraient générer de l’argent, selon le futur propriétaire du réseau social, ont indiqué plusieurs sources.

Comment ? En facturant l’utilisation des tweets d’individus ou d’organisations vérifiés par des sites et médias tiers qui souhaitent les citer ou illustrer un propos.

Le service d’abonnement premium de la plateforme, Twitter Blue, pourrait également connaitre du changement. Dans un tweet publié plus tôt ce mois-ci – qui a depuis été supprimé –, Elon Musk avait évoqué la possibilité de réduire le prix de l’abonnement, d’interdire la publicité pour les abonnés et d’autoriser les paiements en Dogecoin.

Enfin, le PDG de Tesla avait également mentionné son désir de réduire la dépendance de Twitter à la publicité, alors même qu’il s’agit de la principale source de revenus de la société.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20