Suède : Des propriétés dont la valeur augmente quotidiennement de 105 euros

En Suède, les prix de l’immobilier ont augmenté de 39 % au cours des 5 dernières années, montrent des recherches menées par l’agent immobilier Fastighetsbyrån. Il a comparé les prix de l’immobilier entre janvier 2012 et juillet 2017. Dans la capitale suédoise Stockholm, on enregistre une hausse moyenne des prix de 105 € par jour.

On constate des augmentations principalement dans le Norrbotten et le Västerbotten, deux provinces situées dans le nord de la Suède, et dans la capitale, Stockholm. Cependant, cette augmentation semble désormais avoir été stoppée. Selon Johan Engström, CEO de Fastighetsbyrån, on commence à ressentir depuis peu l’impact des conditions plus strictes d’emprunt et des prix plus élevés.

Les plus fortes hausses ont été observées dans la municipalité d’Härjedalen, située au centre de la Suède. Aujourd’hui, les logements sont 166 % plus chers qu’il y a 5 ans. La même chose et constatée à Danderyd, une banlieue élitiste de Stockholm, où une maison coûte maintenant un demi-million de d’euros de plus qu’en 2012.

Une bulle en formation ?

Pourtant, selon Engström, un certain nombre de facteurs expliquent cette augmentation. À Stockholm, on constate une pénurie de logements, en raison de la planification rigoureuse de la construction du gouvernement, et de la centralisation de la profession. De même, jusqu’à récemment, les Suédois ne remboursaient que les intérêts sur leur emprunt, et non le capital. Comme cela se pratique aux Pays-Bas. Mais cela a changé récemment.

Ensuite, les taux d’intérêt extrêmement faible (voire négatifs) sur la couronne suédoise a incité beaucoup de Suédois à investir leurs économies sur la propriété, ce qui a alimenté la formation d’une bulle sur le marché immobilier.

Selon la banque d’investissement américaine Goldman Sachs, la Suède figure parmi les 5 marchés immobiliers les plus surévalués du monde. La banque centrale de Suède est parvenue en 2016 à une conclusion moins dramatique, mais dans un rapport, elle a tout de même observé que la tendance actuelle était inquiétante.

Lire plus
Marchés