SpaceX : Starship, le nouveau projet fou d’Elon Musk

La vaisseau Starship de SpaceX. (Source: Getty)

SpaceX espère parvenir à mettre en orbite un premier prototype de son vaisseau spatial réutilisable, baptisé Starship, dans moins de six mois, a déclaré le CEO de l’entreprise, Elon Musk, dimanche au Texas.

Onze ans jour pour jour après le premier lancement réussi de sa fusée Falcon 1, SpaceX est sur le point d’atteindre ‘le graal de l’espace’, selon les mots de son fondateur et CEO, Elon Musk, en lançant prochainement dans l’espace le premier prototype en acier inoxydable de son système de vaisseau spatial entièrement réutilisable Starship. ‘Cela va vous paraître complètement insensé, mais je pense que nous allons essayer d’atteindre la mise en orbite dans moins de six mois’, a-t-il expliqué au cours d’une présentation dans les installations texanes de SpaceX, relayée par Business Insider. ‘Si le rythme des améliorations continue à être exponentiel.’

Le serial entrepreneur a dévoilé un ambitieux programme qui doit permettre de rendre les voyages dans l’espace abordables et faciles à mettre en place, grâce à un système rapidement réutilisable. À terme, la fusée Starship devrait mesurer quelque 118 mètres et permettre à des dizaines de personnes à la fois de se rendre dans l’espace, voire sur la Lune, voire sur Mars, et d’en revenir.

Prototypes

Dans un à deux mois, le prototype Starship Mark 1, plus petit mais mesurant tout de même 50 mètres, effectuera un vol de contrôle à basse altitude.

Dans quelques mois, l’entreprise devrait avoir achevé la construction d’un second prototype, le Mark 2. Et d’autres suivront encore, notamment le Mark 3, dont l’assemblage devrait nécessiter trois mois, et le Mark 4, dont la construction prendra vraisemblablement quatre à cinq mois. Chaque évolution devrait bénéficier d’améliorations dans l’assemblage et le design.

Enfin, dans moins de six mois, SpaceX espère parvenir à mettre en orbite le Mark 4 ou 5.

Par la suite, la société compte effectuer de nombreux vols afin de tester la fiabilité de son système. Et Elon Musk espère être en mesure d’effectuer des allers-retours habités très prochainement. ‘Nous pourront potentiellement voir des humains embarquer dès l’année prochaine’, a-t-il déclaré. Petit bémol tout de même, l’entreprise doit encore trouver le moyen d’approvisionner les passagers de son vaisseau en oxygène, eau et nourriture…