Année incroyable pour les short sellers : 300 milliards de dollars gagnés en misant sur la baisse des cours en 2022

Le malheur des uns fait le bonheur des autres : en pariant sur la baisse des cours à Wall Street, des investisseurs ont pu récolter un beau pactole. Mais pas dans tous les secteurs : dans l’énergie, ils se sont brûlés les doigts. Tesla est l’action la plus rentable.

Pourquoi est-ce important ?

Qu'est-ce que le short selling, ou "vente à découvert" en français ? En bref, c'est parier sur le fait qu'une action va baisser. Des investisseurs vont emprunter des actions, les vendre, et les racheter lorsque leur valeur aura baissé, en gardant la différence. C'est un jeu avec le feu, car le contraire peut aussi se produire (que l'action remonte après la vente), ce qui s'appelle un short squeeze - l'investisseur aura alors perdu de l'argent. Avec les baisses que la bourse a connu en 2022, les short sellers ont fait leur beurre.

Dans l’actu : un rapport de S3 Partners sur la pratique du short selling en 2022.

  • Les traders qui ont shorté le marché boursier américain ont récolté 300 milliards de dollars en 2022. Il s’agit de la première année rentable après trois années de pertes.
  • Le short interest, c’est-à-dire les actions en position de vente à découvert, était en moyenne de 973 milliards de dollars.
  • Le S&P 500 a perdu un cinquième de sa valeur sur l’année, et le Nasdaq un tiers, pour mémoire.

Les chiffres : Tesla, de loin, l’action la plus vendue à découvert.

  • « Mais les short sellers ont tout de même dû être de bons sélectionneurs d’actions afin de maximiser leurs rendements », note S3 Partners. En effet, il ne suffisait pas de simplement miser sur la baisse, encore faut-il savoir sur quel secteur et quelle action placer son argent.
  • Le résultat varie ainsi entre les secteurs. Bonne récolte pour ceux qui ont parié contre les services de communication (43 milliards de dollars récoltés), la consommation non essentielle (81 milliards de dollars dans la poche) et les technologies de l’information (95 milliards de dollars), entre autres.
    • Ceux qui ont parié contre l’énergie se sont brûlé les doigts, comme ce secteur a connu une bonne année. Résultat : une perte de 17 milliards de dollars. C’est, avec les SPAC, le seul secteur où les traders ont perdu leurs paris.
  • Du côté des entreprises, c’est Tesla qui rapporte le plus. À la mi-décembre, un autre rapport de S3 Partners faisait déjà état d’un bénéfice de 15 milliards de dollars pour les vendeurs à découvert de Tesla, en 2022. À la fin de l’année, le total est de quasi 16 milliards de dollars.
  • Suivent Amazon avec 6,3 milliards de dollars de récoltés par les traders, Meta avec 5,5 milliards et Apple avec 5,3. D’autres noms connus qui figurent dans le classement sont Microsoft et Nvidia avec près de 4 milliards, Lucid et Rivian, deux constructeurs de véhicules électriques, avec un peu plus de 3 milliards, Alpabet avec 2,7 milliards et encore Netflix et Coinbase avec 2,2 milliards.
    • Exxon Mobil, Occidental Petroleum et Chevron ont été les actions avec les plus lourdes pertes pour les investisseurs, avec respectivement 1,8, 1,3 et 1,3 milliard de dollar ; les seules à dépasser le seuil du milliard.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20