Qu’attendre du Conseil national de sécurité de ce mercredi ?

Sophie Wilmes (MR)
Isopix

Le Conseil national de sécurité mené par la Première ministre commence ce mercredi matin à 9h. À 14h30, sans doute pile-poil, on devrait connaitre le résultat des discussions. Cafetiers, maraîchers, coiffeurs et artistes, entre autres, sont dans l’attende de meilleures nouvelles. Le menu sera copieux.

Ce lundi 18 mai, le déconfinement franchira une nouvelle étape. Selon le plan établi, voici les concernés:

1. Le retour à l’école

Les élèves de 6e primaire et de 6e secondaire feront leur retour à l’école en respectant les règles de sécurité (10 élèves par classe, espace entre les élèves, règles d’hygiène). Certaines écoles iront plus loin que les élèves de 6e, d’autres moins. Plusieurs communes ont déjà fait savoir qu’elles ne souhaitaient pas effectuer de rentrée avant septembre. Les écoles libres pensent, elles, faire leur retour le mardi 19. Le CNS devra donc encore repréciser certains points.

2. Les marchés

Enfin, diront certains. Les maraîchers devraient à nouveau être autorisés à travailler. Reste à préciser les règles de sécurité: nombre limité d’échoppes, règles de circulation, comment ne pas établir de contact direct ? Les bourgmestres seront chargés de mettre les mesures en place et de permettre ou non les marchés sur leur commune.

3. Commerces ‘de contact’

Les salons de coiffures, esthétiques, tatoueurs pourront tous rouvrir, mais seulement sur rendez-vous, avec un seul client à la fois. Avec des règles de précaution spécifiques comme cela se fait par exemple chez les dentistes ? Réponse cet après-midi.

4. Contact sociaux

Alors que des réunions jusqu’à 10 personnes étaient un temps évoquées, on n’en prend pas le chemin. Le gouvernement voudrait d’abord connaitre les conséquences sur le terrain de l’élargissement des contacts sociaux à 4 personnes, dimanche dernier. Idéalement, suivant la période d’incubation du virus, il faut deux semaines pour connaitre les répercussions concrètes d’une mesure. Or chaque phase est séparée d’une seule semaine. Le CNS voudrait ainsi se donner un peu de marge.

Le nombre de personnes pouvant assister à un mariage ou à un enterrement pourrait toutefois être revu. Les visites dans les prisons pourraient être évoquées.

5. Les zoos et les musées

Rien n’est encore acté, mais des zoos comme celui d’Anvers ou Pairi Daiza pourraient à nouveau ouvrir leurs portes. Une réouverture partielle toutefois et limitée. La même chose est évoquée pour les musées.

6. Les incertitudes

Les cafetiers et restaurateurs ne s’attendent pas à recevoir un feu vert ce mercredi. Mais ils sont toutefois dans l’attente de perspectives. La cheffe du groupe d’experts, Erika Vlieghe, n’était toutefois pas de cet avis, ne voulant ‘pas donner de faux espoirs’. Mais la pression se fait intense sur le gouvernement qui donnera peut-être quelques éléments rassurants.

Le milieu culturel est également dans l’attente de moyens. C’est aux Communautés qui sont responsables dans ce domaine de compétence de décider. Elles sont justement représentées dans le CNS. Des annonces pourraient les concerner. Enfin, au niveau du sport, un assouplissement pourrait lui aussi intervenir, notamment pour les sports collectifs ou intérieurs.

Rappelons que la prochaine étape du déconfinement sera fera le 8 juin.