Qu’a fait Jack Ma ces derniers mois? Les relevés de vol de son jet privé en donnent un aperçu

Jack Ma, Alibaba. – Isopix

Cela fait un moment que l’actualité autour du fondateur d’Alibaba, Jack Ma, est plutôt calme. Depuis sa confrontation avec les autorités chinoises, l’homme d’affaires n’a guère été aperçu sur la scène publique. Les relevés de vol de son jet privé montrent néanmoins qu’il a visité plusieurs villes chinoises ces derniers mois.

Jack Ma fait profil bas depuis qu’il a formulé des critiques vis-à-vis du gouvernement chinois lors d’un discours le 24 octobre dernier. Il avait déclaré que le secteur bancaire était un ‘club de vieux messieurs’. Une semaine après ce speech, les régulateurs chinois ont décidé de stopper net l’introduction en bourse de Ant, la filiale fintech d’Alibaba, deux jours avant la cotation.

Jack Ma continue de voyager

Par la suite, le milliardaire est resté à ce point silencieux que le monde économique s’est interrogé sur cette absence remarquée. Il lui a fallu pas moins de deux mois pour se faire à nouveau entendre publiquement via un message vidéo diffusé par les médias chinois.

Les relevés de vol de son jet privé, que le Financial Times a pu examiner, montrent que l’homme voyage toujours, mais beaucoup moins qu’avant. Ces données réfutent donc les rumeurs d’assignation à résidence. Elles montrent également que, jusqu’en octobre, Jack Ma a voyagé en moyenne trois fois par semaine. En janvier et février, seulement une fois par semaine. Pendant ces deux derniers mois, il a surtout utilisé son jet privé pour se rendre à Pékin et sur l’île chinoise de Hainan.

Contact direct avec les régulateurs

Selon le Financial Times, les vols vers Pékin montrent que Jack Ma est en contact personnel avec les régulateurs chinois. Après son discours du 24 octobre, l’homme a passé quatre jours dans la capitale. Et quelques jours après son retour à Hangzhou, sa ville natale, Ma a de nouveau pris un vol pour Pékin. Quelques jours plus tard, les régulateurs ont finalement décidé d’arrêter l’introduction en bourse de Ant. Ils ont ensuite modifié les règles en vigueur pour les fintechs.

La visite suivante de Jack Ma à Pékin a eu lieu le jour de Noël. Il s’est à nouveau rendu dans la capitale chinoise pour discuter de la situation de Ant avec les régulateurs. Fin janvier, l’homme d’affaires s’est à nouveau rendu à Pékin pour élaborer un plan de restructuration avec les autorités de régulation. Ant a finalement adopté vendredi dernier un ensemble de règles d’autodiscipline financière.

Lire aussi: