Présidentielles : la baisse du pouvoir d’achat en tête des préoccupations des Français

Selon un nouveau sondage, à l’approche des élections, les Français se préoccupent bien plus de leurs économie et du coût de la vie que de l’immigration ou des grandes questions de société.

Les élections présidentielles françaises se rapprochent rapidement, et la liste finale des candidats reste encore soumise à bien des conjonctures. Mais selon un sondage réalisé par Elabe et publié par BFM TV, on peut déjà se faire une idée des principales préoccupations des électeurs. Et celles-ci sont révélatrices de la période que nous vivons : ce pour quoi les Françaises et les Français s’inquiètent le plus, c’est leur portefeuille. Pas tant que ça de l’immigration, et encore moins de la place de l’Islam, du secret de la confession chez les catholiques, ou des « racines chrétiennes de la France » comme on pourrait le penser en suivant le débat politique hexagonal.

Cette consultation porte sur 1.002 personnes de 18 ans et plus et représentatives de la population française adulte interrogées par Internet les 18 et 19 octobre derniers. Et elle révèle qu’à la question « Pour vous, quels sont les thèmes qui compteront le plus à l’élection présidentielle de 2022 ? » 45% des sondés répondent par leur pouvoir d’achat. Une réponse bien plus fréquente que la sécurité (30%, en recul de 8 points depuis juin), l’immigration (27%, stable), la santé (26%, -3 points) et l’environnement (25%, +1 point).

Se chauffer, se nourrir

L’économie reste très présente dans la tête des Français, et pour 57% d’entre eux, le pouvoir d’achat a baissé par rapport au scrutin précédent de 2017, dont 32% un peu et 25% beaucoup. A l’inverse 17% considèrent qu’il a augmenté, dont 11% un peu et 6% beaucoup. Un quart tout de même considère qu’il est resté stable.

Parmi les dépenses qu’ils ont vu le plus augmenter, ils sont 63% à citer se chauffer, et 62% se nourrir. Se déplacer est un problème pour 42% d’entre eux, et se loger pour 28%. Enfin, 23% des Français citent l’augmentation des impôts.

Cette prédominance du volet économique se retrouve peu ou prou dans le chef des électeurs de toutes les familles politiques, et ce avec une certaine constance. En comparant avec le vote effectué durant le scrutin précédent, le pouvoir d’achat est la première préoccupation de 48% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise), 50% de ceux de Benoît Hamon (Parti socialiste), 43% pour Emmanuel Macron (La République En Marche), 39% chez François Fillon (Les Républicains) et 52% pour Marine Le Pen (Rassemblement National). Mais la défiance reste seule victorieuse, car aucune des 10 personnalités testées dans ce sondage n’obtient la confiance de plus de 3 Français sur 10 sur ce sujet.

Plus
My following

Un agenda peu chargé pour la semaine boursière à venir

05/12/2021 15:18

(ABM FN) La semaine prochaine, l'agenda des investisseurs sera peu rempli, bien que cela ne signifie pas nécessairement que les investisseurs auront une semaine tranquille, avec toute l'incertitude entourant le coronavirus et la future politique monétaire des banques centrales.  

La nouvelle variante omicron du virus est en augmentation, tandis que de nombreux pays sont à nouveau confrontés à des courbes d'infection et d'hospitalisations élevées dans cette pandémie.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20