‘Poutine a étranglé la liberté d’expression en Russie en 13 ans’

L’organisation des droits humains Amnesty International vient de publier un dossier sur son site français qui montre la progression chronologique de la lente asphyxie de la liberté d’expression en Russie. La loi sur les organisations non-gouvernementales (ONG), la réglementation des manifestations de rue, la loi sur la diffamation, la loi sur le blasphème ….

Le nombre de lois adoptées à Moscou depuis 2002 dans le seul but de restreindre la liberté de mouvement des média, de limiter la portée de l’action des ONG et d’autres organisations et de surveiller les utilisateurs d’Internet, a augmenté de façon alarmante pendant le régime de Vladimir Poutine.

Amnesty a également ajouté une série de rapports des médias étrangers témoignant des difficultés à rendre compte de certains événements en Russie.

Ainsi, Ella Poliakova, qui préside l’ONG “Comité des Mères de soldats”, relate comment un jour des hommes sont entrés par effraction dans son bureau pour couper des lignes téléphoniques:

Depuis, les appels à la ligne d’assistance de l’association se sont faits moins nombreux, sans doute par peur des écoutes”.